14 octobre 2007

Le matin d'après...

Un des grands plaisir du photographe, c'est avant tout d'avoir la ville à soi ; je rêve souvent de grands ensembles urbains organisés ou je pourrais déambuler sans âmes qui vivent, peut être pour le simple plaisir de les retrouver grouillantes de monde et de vie. J'aime ces moments froids, bleutés, brouillardeux, comateux, cotonneux, douillet et sereins. Comme ceux qu'on retrouve certain dimanche matin de froidure, avant de s'en aller au marché...(photo prise dimanche dernier, mais l'idée y est...)
Posté par Franpi à 19:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]