" (...) on doit évaluer les musiques de divertissement à partir des musiques véritables et pas l'inverse ; et en fin de compte, les musiques du passé à l'aune des inventions contemporaines, en sorte que rien n'atteste davantage le désir réactionnaire contemporain que de s'extasier, comme le font les "baroqueux" fanatiques sur les œuvres d'un cuistre du XVIIe siècle, retrouvées sous une bienheureuse poussière dans la bibliothèque de Montpellier et interprétés à grands renforts d'aigres "instruments d'origine", alors qu'on méprise et qu'on s'abstient de faire entendre les plus grands chefs d'œuvre du XXe siècle"
[Alain Badiou in "De quoi Sarkozy est-il le nom"]

On ne saurait dire mieux.

Et une photo, qui a un rapport, en tous cas pour moi ;-)
05_Le_Havre