C'est encore d'un contrebassiste leader d'un trio alléchant, ce coup-ci sorti chez Zig-Zag territoires, le label d'Harmonia Mundi qui se met à faire du Jazz et qui sort des trucs particulièrement intéressant ces temps (il faudra que je vous parle de Verlaine...).
Alors soit c'est moi -oui, j'aime la contrebasse et les contrebassistes, je le confesse-, soit les bons projets sont en ce moment l'oeuvre de contrebassistes leaders : Yvinec, Rousseau... Et maintenant Kerecki, Stéphane de son prénom qui sort en trio un disque "Focus Danse" très intéressant parce que groovissime tout en restant complexe, heurtée et dense.
Dense et Danse, quoi.
Kerecki, on le connait pour avoir joué avec le grand Daniel Humair, Antonio Farao, ou Steve Pots mais il s'agit de son premier album en leader, un album, un album avec le saxophoniste Matthieu Donarier, surement l'un des meilleur de sa génération et Thomas Grimonprez à la batterie. L'alchimie Grimonprez/Donarier est impressionnante, chacun montant la tête à l'autre, dans un combat arbitré par le jeu fin et puissant de Kerecki. Un trio excellemment bien placé, et don le thème, la danse, trouve dans jeu déhanché, dégingandé d'un Donarier toute sa justesse ; chaque morceau tourne, détourne, évite et se cogne, s'enivre du rythme et s'entremèle, dans ce qui est un excellent album...