Je vais encore passer pour l'aigri misanthrope de service, mais j'exècre au plus haut point la fête de la musique. Pas l'idée, attention, mais ce qu'elle est devenu, cette vieille dame fardée et hoquetante, cette petite tirelire minable pour cafetier rance, ce pur moment de flétrissure des rues en une horde de canards encourager par des boeufs exsudant l'alcool bon marché.Le moment où la philosophie du TPMG (Tout Pour Ma Gueule) se traduit en bousculades, en quolibets et en beuverie.
Du haut de la ville l'ensemble des musiques se mélangent et les quinquas poussifs massacrant du rock FM sur leurs batteries midi transforment les rues en bouses infinies.
J'écoute du Dvořák enfermé dans ma bulle et c'est pas plus mal, finalement...

02_R_publik