C'est le blog de Jazzman qui a lancé l'info, qui a rebondit de blog en blog au son du buzz. Repris par les allumés du jazz et citizen jazz, la nouvelle c'est vite mué en inquiétude : profitant des vacances, et dans le plus grand mépris des auditeurs, la direction de France Musique (la radio qui a perdu un s) a mis à la porte les quatre producteurs de jazz Alain Gerber, Philippe Carles, Claude Carrière et Jean Delmas, Cluzel le patron voulant rajeunir le personnel.
Où se débarrasser du jazz ? la question est entière...
La remontée de cette information sur mon blog est modeste, mais le sort fait aux chaines de radio et télévision publiques en ce moment n'est pas fait que pour amuser le couillon pendant que d'autres saletés se trament : c'est une remise en cause concrète, durable et irrationnelle de la culture, de la différence et une place laissé à l'uniformisation. La disparition de ce quatre figures de l'antenne de France Musique sans tambours ni trompettes (c'eût été le moins) est grave, non parce qu'ils ont été "atteints par l'âge" ce qui est peut être normal mais parce que rien ne semble avoir été préparé en amont pour continuer à promouvoir le jazz et les musiques improvisées...
Si vous souhaitez signer la pétition et lire le courrier qui sera envoyé à la rédaction de Radio France, c'est ici.

Et que vive la musique de Jazz...

11_Kumquat_11