Le dernier album d'Aldo Romano, batteur strict à succès s'appelle "Just jazz"... et comme dirait l'autre, vaste programme... Sur un label un peu classique comme Dreyfus jazz, cela aurait pu signifier, "Just past", mais il n'en est rien : Ca ne dépasse guère dans le coins, bien sur, ça se tient en un groove sage et quelques soli de bon aloi, mais la couleur de cette album est chatoyante ; verte comme une pluie d'été, douce et fraiche, il découle de ces morceaux quelque chose d'étranger au style de musique joué, d'un classicisme qu'il faudrait être idiot pour rejeter en bloc.
Aldo Romano est un grand batteur, qui sait s'entourer, et c'est la plus grande qualité qu'un musicien doit avoir. Cette histoire de pluie, c'est le talent de Texier. Inutile de présenter ce monument de la contrebasse... Celui qui rendit hommage à l'eau avec son Strada Sextet a un jeu qui me fera toujours penser avec insistance à la pluie, avec sa rythmique hyper-mélodique...
On restera plus réservé sur Géraldine Laurent "La déesse du tout-Paris" m'a toujours laissé de marbre, son jeu classique m'étant toujours aussi étranger. Et dire qu'on la compare à Dolphy...Negri à la Clarinette a quelque chose de plus : un son parfois incroyable, à la limite du criard, mais des interventions à propos...
Bien sur, ce disque très mélodique est un petit bonbon acidulé qui s'oublie vite.
C'est juste du jazz...
Mais des fois, c'est suffisant.

06_Monsieur_Texier