C'était LA grande nouvelle d'hier à écouter les médias dominants, l'info "tant attendue" à écouter le playmobil interchangeable de la télévision publique, qui vous parle tous les soirs à 20h.
Etait-ce la fin de la Crise du capitalisme-en-direct-devant-vos-écrans ? Le retour du Plein-emploi et du Welfare ? Non !
C'est la victoire modestement guillerette d'une poignée de militants de l'impossible (à ne pas confondre avec les militant de l'impôt-cible... Quoiqu'à bien y regarder, ce sont les mêmes...) sur un sujet de société palpitant : le numéro du Département sera toujours inscrit sur la plaque d'immatriculation de la très-sainte bagnole, avec de surcroit le logo de la Région afin de mieux situer la provenance de la voiture.
On a les combats qu'on peut !
On sait, avec Brassens, que les imbéciles heureux qui sont nés quelques part sont une race importune et qui partout foisonne, des grands intellectuels pour qui la plus belle des plage reste celle où ils ont joué à Super-Mario avec des méduses trempés leur séant.
Mieux, même, puisque désormais les joyeux Zotomobiliss' -qui est, comme chacun sait, une étape très raffinée de l'évolution des espèces- pourront choisir eux-même leur plaque d'appartenance. Whaouh ! Depuis les congés Payés, on n'avait jamais vu une telle évolution, tellement prégnante en ce moment.
On imagine déjà, avec des tremblements d'envie et des sanglots de joie étouffées dans la gorge, ces fiers destriers équipés d'un 13 porte-bonheur aux effluves anisées d'équipe de foot en carton, ou ces 62-méfie-te universellement sympa, puisque inventeur du concept philosophique "biloute" que le monde entier nous envie. Finalement, plus qu'une information immédiate sur la provenance de la voiture de devant. C'est une véritable cartographie sociologique du beauf de France dont il s'agit ; et ça, c'est remarquable.
Voici une information qu'il convient de rapprocher de celle entendue sur Inter et qui est stupéfiante. La vente du DVD des "chtis" a été l'occasion de réunions et d'agapes de couineurs de "biloutes" qui devait refléter ce  Nord de Disneyland qui ne ressemble à rien.
Une réaction m'a terrorisé. Un gars avouant au micro du journaliste son "angoisse" qu'il n'y ait plus de DVD disponible au week-end. Angoisse. Faut-il être Nolife ou totalement paumé, lessivé, abandonné pour s'angoisser d'un bout de plastoc qui raconte la fausse histoire d'une chimère territoriale !

Je préfère replonger en apnée dans mes disques. Même quand, à titre très exceptionnel, mes photos ont à voir !

36_Red_not_dead