J'en parlais il y a quelques semaines, mais il est intéressant de voir que notre bien aimé gouvernement continue dans sa non-compréhension crasse de l'outil Internet, tout en ayant l'impression de le régenter et de vouloir en faire une sorte d'ORTF d'avenir où la bonne parole sera porté par moult petits programmes en flash mis en place à coup de millions d'euros et où tout le reste devrait fermer posément sa gueule.
C'est fou comme de décennies en décennies, la bonne vieille politique pateline revient toujours aux fondamentaux pompidoliens de la modernité appliquée avec les bonnes vieilles recettes de la surveillance et de la flicaillerie, pendant que dans le fracas des ciseaux à censure (la bonne vieille anastasie) on joue la tragédie de la crise financière en cinq actes avec le ballet des danseuses tous les soirs à 20H.
La loi Hadopi est un exemple, j'en parle d'autant plus librement que j'achète plus de cent disques par ans et que je ne télécharge pas... Au delà du combat plus que discutable (avec quelques idiots utiles) des majors incapables de faire les bons choix stratégiques au bon moment et qui lobbyisent pour faire sortir le gourdin afin de rattraper leurs erreurs, il faut bien reconnaître que cette loi est aussi efficace dans leur mauvais combat que de mettre une planche de contreplaqué pour détourner un torrent de montagne...
On touche cependant le fond avec cette info : plutôt que de dépenser cette somme à l'éducation (qui va très bien en France, et qui n'a pas du tout besoin de crédits), le gouvernement va le dépenser dans le contrôle de quelque chose qui, décidément, lui échappe totalement. Il faudra leur dire : la lame de fond d'Internet dépasse un petit peu le champs d'action du Minitel...   
Et une photo qui n'a rien à voir...

15_Oissel_Graphik_1