Encore une fois, après "Susan Boyle", ce fruit incestueux entre un clone de Raffarin et un bidon d'huile,  l'excellent Gunthert revient sur le buzz...
C'est formidable le buzz. C'est un truc sans intérêt, qui n'intéresse jamais grand monde en général, mais qui permet de mettre la futilité en avant pour, au hasard, détourner la tête des infos qui feraient du foin dans tous les pays Anglo-saxons par exemple !
Mais un des points-communs entre tous ces buzzes, c'est le cynisme qui en est le ferment : il est évident que l'histoire de Susan Boyle est un compte de fée un peu trop marketté pour être vrai et surtout d'une platitude infernale... Bref, ça ne vaut pas ce disco endiablé !
Mais en ce qui concerne le buzz de ce clip que M6 et Le Parisien se sont empressé de faire naître, c'est du même acabit, à ceci prêt que le côté "Arty, décalé, branchouille et méprisant" est proprement insupportable. La raison est simple : au delà de la musique vaine, pauvre et d'une insondable médiocrité, les allusions aux éventuelles figures de la night où le talent y est moins prisé que le reste sont destinés aux clubbers qui voudraient oublier que les "Bains Douches", c'est le batiment en parpaing à côté de leur caravane à Palavas. Je n'y peux rien, mais ça me fait penser à "Est-ce que tu veux avec moi" des Fatals Picards...
Bref, c'est du bon vieux cynisme qui ne fait pas rire. Ce n'est pas comme ça !

Et une photo qui n'a strictement rien à voir.

35__Bato_rouill__s