Africolor est un festival remarquable, qui cherche toujours une programmation ouverte, chercheuse, défricheuse, sans autre motivation que la découverte et le plaisir de défendre des musiques conscientes et éveillées à l'autre. 20 ans que cela dure sans anicroches, et de novembre à décembre, c'est toute la Seine Saint Denis et l'ensemble des festivaliers qui vont vibre au son d'une musique d'une fabuleuse qualité, toute tournée vers la découverte et l'échange... Au programme cette année, Staff Benda Bilili qui reste une des fantastique découverte du moment, le bruit du [sign] ou encore Ze Jam Afane... Bref, une programmation éclectique, à la fois populaire et pointue.
Voilà, le festival aura lieu, pour le bonheur de tous ceux qui aiment la musique vivante, mais pour combien de temps au vu des baisses des subventions ?
Je reste sans voix lorsque je lis la newsletter du festival que je viens de recevoir : "Mercredi 15 juillet, la programmation d’Africolor 2009 est bouclée. On s’apprête à la mettre en ligne. Le festival se présente bien malgré la baisse des subventions de l’Etat et l’arrêt de l’aide du CNV (le Centre National des Variétés). (...) ce regroupement des entrepreneurs de spectacles a décidé de nous exclure, avec bien d’autres « petits » festivals défricheurs, de toute demande, considérant notre démarche de découverte des artistes émergents peu « rentable » et trop culturelle."
Qui sont ces gens ? de quel droit, au nom de quelle idéologie absolument détestable se permettent-ils de juger ? Au nom de quelle culture de cuistre on se permet d'exclure un festival au prétexte qu'il ne tombe pas dans le haut-le-coeur populiste des artistes de la liste-qui-plait-au-public-qui-a-toujours-raison ? "Trop Culturelle ?" mais ça veut dire quoi ? Capable de transcender et de conquérir de nouveau public ? Pas frileux ? respectueux des auditeurs ?
On aimerait entendre notre ministre en papier bible sur toutes ces questions. Mais bien entendu, il est tellement plus profitable d'instrumentaliser le rap français et de parler de sa passion récente pour l'oeuvre inestimable d'Alain Souchon en signant des chèques à Jauni...

Et une photo qui n'a presque rien à voir...

06_Mamani_6