Puisqu'il faut bien rentrer, voici donc la réouverture de Sun Ship pour sa troisième rentrée, après une quinzaine de jours passés à buller, à lire et à se balader dans la montagne... Une rentrée faite de motivation, tout ce que j'ai pu entendre comme sons ces derniers temps m'a grandement emballé, et j'ai hâte d'en parler... Comme d'ailleurs du festival Mens Alors qui se déroule jusqu'à samedi et que j'ai quitté à regret ce matin !
Il y a aussi des sujets d'énervement en pagaille, mais chaque chose en son temps : on rentre doucement, on regarde les photos et on réapprend à survivre à l'horrible moiteur rouennaise... Le temps de revenir, en fait, car si le corps est là, la tête est bien ailleurs.
Pour vous faire patienter, pourquoi ne pas aller lire cette chronique parue lundi dernier dans Citizen Jazz ?

01_ombre