05 septembre 2009

Pyrrhus à la Vilette

C'est avec circonspection, pour ne pas dire méfiance, que j'ai enregistré la nuit dernière les "Victoires de la musique Jazz", mais du jazz à la télé, c'est comme un film de Lubitsch, ça ne passe qu'une fois tous les dix ans, ou sur des chaînes câblées improbables.Il y avait aussi, j'avoue, une forme vaine d'envie cynique d'étudier l'inanité des commentaires ; la présence au micro d'Isabelle Giordano paraissait prometteur et ne me déçu pas. Mais avant d'attaquer cette part de lion, comme la crinière léonine de Robin McKelle... [Lire la suite]