Alors que les derniers agriculteurs semblent libérer la place de Rouen pour nous permettre de voguer vers le Trianon Transatlantique, je consulte le David Chevallier pour bien me remettre dans le contexte du concert de ce soir qui me fait saliver d'avance.
Imaginons : l'un de mes guitaristes favoris, accompagné de ses pyromanes (Charolles, Monniot, Linx, Massot, Robert !) et dynamiteurs en chef qui revisitent des "succès" de la pop après avoir mis en musique du Pavese, du Buzatti et j'en passe, tangentant souvent les étiquettes pour mieux les abolir, avec toujours autant de talent, il y a de quoi se réjouir...
Mais c'est le petit commentaire de présentation de David qui fait sourire : "« oui, mais toi, de toutes façons,  t’aimes rien ! », Combien de fois, adolescent, ai-je entendu cette réplique définitive, sanctionnant mon manque d’intérêt pour la musique qu’écoutaient mes semblables…" Sentiment de déjà entendu dans mon adolescence, aggravé d'un jugement définitif d'une sectarité présumée réprimant en réalité une forme exacerbée de bon goût affirmé et d'universalité sélective, forcément sélective...
On en reparle très vite, avec en surplus quelques photos...

13_David_2