17 octobre 2009

David Chevallier, it was pop, was'nt it ?

Hier soir, donc, David Chevallier se produisait avec des musiciens qui avaient déjà croisés sa route depuis des années, si l'on fait exception du bruxellois David Linx, vocaliste de jazz dont la présence pouvait paraître surprenante, au regard des backgrounds musicaux manifestement différent des deux David. Mais les étiquettes ont la vie dure, car Linx rentra de suite dans l'univers de ces pyromanes, toujours juste et jonglant entre métrique et rythmique en écorchant ce côté parfois trop lisse.On y reviendra dans un papier plus long... [Lire la suite]