Hier, allez-retour au Havre dans des conditions, qui disons, ne sont pas les meilleures, puisqu'il s'agissait de me rendre au chevet d'un ailleul à l'hôpital que j'ai déjà vu en meilleure forme. L'occasion de lire mon retard dans le train en matière de Canard Enchaîné et de me visser sur les oreilles "The long March" de Max Roach et Archie Shepp dont on aura l'occasion de reparler dans les jours qui viennent.
Même si l'on y entend du sax ténor et non de la clarinette, je n'ai toujours pas envie d'évoquer les atours dont ce pare ce pays, et la morne grisaille qui l'entoure. Il serait facile de faire un papier pour claironner que notre ministre en papier-bible a désormais toute l'envergure de son rôle qui oscille entre la décoration pédante et le calage de meubles anciens ; il suffit de voir avec quelle fougue il a pris la parole pour parler de la grève des musées nationaux : pas de commentaires. Que six communiqués en un mois.
A croire que dans un passé récent, il aurait fait quelques boulettes de communication...
Il serai aisé également d'évoquer le site de "L'identité Nationale" qui recréé sur Internet les conditions d'un bar PMU du Vaucluse, ceux du genre où l'on peut manger, un jour d'errance, un mauvais steak-frite coincé entre un élu frontiste et un légionnaire entrain d'expliquer ses envies de ratonnades en essayant de ne pas rendre. Mais à quoi bon, puisque la question est tellement fumeuse et honteuse, et qu'en parler c'est lui donner du crédit ? On vit dans un pays qui glorifie des faits historiques censés donner le sens de la nation mais qui ferme ses classes d'Histoire Géo, met en danger son patrimoine en n'employant pas suffisamment de fonctionnaires pour le protéger, quand il ne le vend pas comme pour payer ses dettes de jeu.
La race de publicitaires maurassiens, de ceux qui vendent de la "Force Tranquille" avec des dents de requins et cherchent à toutes fins à justifier leurs moyens me crèvent tellement les yeux que je n'ai même plus envie de penser à eux. Et on est de plus en plus dans ce cas là.
Le pire c'est que c'est peut être l'effet voulu.

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

09_Papy