13 janvier 2010

Vitrine Magique

On pourrait prétendre que je fais une fixette, et ce ne serait d'ailleurs pas totalement faux.Le contexte du rapport Zelnik permet, dans les commentaires multiples qui l'accompagne,une dichotomie définitive entre l'industrie que l'on appelle abusivement "du disque" et les créateurs et défenseurs de la musique vivante qui développent des stratégies tellement inverses que ce n'est même plus qu'il ne parle plus le même langage ; c'est désormais d'antagonisme définitif dont il faut parler.Comme il convenait de s'en douter, c'est... [Lire la suite]