Un petit message en passant pour vous enjoindre de lire de tout urgence le dossier terriblement documenté sur "Le son comme arme" réalisé par Juliette Volcler pour l'excellent site "Article XI".
Dans ce document en quatre parties, dont la dernière sortira demain, Juliette expose avec beaucoup de précision cette horreur absolue qui étreint autant les dictatures que les prétendues démocraties qui se servent désormais de la musique et du son pour dissuader, commander et détruire. Une formule utilisée dans l'article me semble résumer la situation : "l'oreille n'a pas de paupière", et l'on ne peut faire abstraction de ce qui nous entoure...
Nous en avions déjà parlé il y a un an. Utiliser la musique comme arme est à mon sens une forme extrêmement sophistiquée de la Barbarie, une vraie négation d'humanité. Faire de l'une des émotions les plus intimes et les plus intérieures une souffrance, un lavage de cerveau ou un facteur de stress ravale finalement l'Homme, celui qui fait des études couteuses pour prouver que les compositions de Mozart font mieux pousser les tomates, à un rang que la pire des vermines ne saurait occuper.
Pour se changer les idées, il faudra sans doute écouter une beauté consentie. C'est pourquoi des vidéos de Gainsbourg mis en "perles" ou une master-classe de Boulez sur Bartok s'impose. Fort heureusement, nous pouvons encore choisir ce qu'on écoute...

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

05_papanosh_5