Ce disque, "Take Care of Floating", de ce groupe californien avec les montpellierains de Rude Awakening a été une bonne surprise.
Une très bonne surprise, telle que celles que j'ai depuis bientôt un an que je participe à l'aventure Citizen Jazz, ce qui me permet de découvrir de nouveaux musiciens, de nouveaux label et finalement à avoir plus d'acuité sur ce qui se passe dans le jazz et surtout dans la musique improvisée...
Aurélien Besnard est un clarinettiste remarquable, et j'avoue très humblement qu'avant Twitts, seul son nom m'évoquait quelque chose... Depuis, j'ai fait mon marché chez Rude Awakening et j'ai notamment découvert "Nocturne" dont nous parlerons ce week-end !
"Take Care of Floating", et son attachement à la musique d'Ornette Coleman, n'a pas qu'un intérêt musical indéniable. Sa volonté d'offrir dans le disque deux mixages, un pour le CD "physique" et un pour le MP3 est également une piste intéressante. Mais de tout cela nous reparlerons bien vite...

"Il s’agit de mettre en lumière la richesse de l’échange existant entre les musiques improvisées américaine et européenne dans la perpétuation des « conversations créatives » nées aux débuts du free européen dans les années 60, mais avec la volonté supplémentaire d’y trouver une centralité, un équilibre, une ligne de flottaison imaginaire." la suite sur Citizen Jazz

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

80_Cevennes