Je ne souhaite pas particulièrement parler de la campagne des régionales, ce n'est guère le sujet ici, mais livrer plutôt une observation globale. Le niveau de celle-ci est d'une affligeante banalité lorsqu'elle ne tutoie pas la vulgarité. Entre les allégations contre un candidat remplies de nauséabondes arrière-pensées ou des pensées tellement vides qu'elles ne sont même pas arrière... Vive la Culture fromagère...
On n'ira pas jusqu'à parler d'Arles en citant Bizet. Il y a cependant dans le déferlement actuel de petites phrases et de posture d'une consternante banalité une absence de taille. La Culture n'est effectivement pas la préoccupation majeure, et aucun débat de fond sur les chaines de télé n'a concerné, à aucun moment ce sujet crucial. Pourtant...
Pourtant l'une des compétences premières d'une Région reste la culture, et dans les panoplies publicitaires qui ne nécessitent pas de lire le programme en profondeur, à de très notables exceptions (qui se reconnaitront), il n'en est jamais fait cas.
Je pense qu'il serait intéressant, pourtant, d'interroger tous ces distillateurs automatiques de petites phrases devant les spots de la Télé, les agitateurs de lieux communs compassionnels dès qu'une catastrophe télégénique à l'heur de pointer son groin, sur leur projet général sur la Culture. Au mieux ça nous ferait rire cinq minutes, au pire, on en aurait pour notre comptant de silence. Et ça soulagerai bien.
Comme si la "crise" et son cortège de trémoussantes Cassandre devait empêcher de manière rédhibitoire que l'on cause, non pas de ce qui peut "permettre au gens de sortir de leur quotidien" tellement cette vision de la Culture est d'une abyssale tristesse et ne reflète qu'une vision médiocre, basée sur le divertissement et le "temps de cerveau disponible" qui n'est qu'une terminologie moderne pour ne pas utiliser "aliénation". Ce dernier est un gros mot, comme chacun le sait.
Il serait temps pourtant de se souvenir que la Culture est -entre autre- une manière absolument irremplaçable de faire rayonner sa région dans le monde ; sans toujours vouloir revenir aux mêmes exemples, Nantes est connue dans le monde pour ses "Folles journées" et Royal de Luxe, ou pour avoir défendu la qualité de ses sardines et la vigueur de ses bacs à fleur ? A un moment où l'on cherche à recentraliser la Culture pour en faire un village Potemkine de plus qui voudrait nous faire croire que nous vivons encore dans la riante IIIème République des "Choristes", il y a pourtant un véritable enjeu.
La Culture d'une région ne doit pas être la survivance patrimoniale des heures glorieuses ou la déclaration démagogique aux bienfaits du terroir. Cela doit être la capacité à développer une politique globale et ambitieuse d'écoute attentive des initiatives et des projets, la création d'évènements audacieux qui ne brossent pas dans le sens du poil mais au contraire bouscule, interpelle, fait adhérer par la qualité. Cela doit être la mise en place de structures pédagogiques ambitieuses qui accompagne la démarche et prépare l'avenir...
Bref, ça doit être un travail de long terme ; tout le contraire de l'agitation médiatique et du buzz qui semble être la justification à toutes les vacuités...

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

17_Dune_Fragile