Le printemps de Rouen a commencé depuis quelques jours, mais les occupations aidant, je n'ai guère pu y trainer mes guètres... Sachez cependant que si tout va bien, on va pouvoir parler de certains soli durant le mois d'avril et de mai : celui de Michel Massot de vendredi prochain, bien entendu, mais aussi celui organisé par Pierre, de la radio HDR en mai avec Claude Tchamitchian... Pour une fois que du jazz neuf et vivace pousse à Rouen, on va bien entendu en parler !
Le printemps se ressemblait, ce matin, sur le marché de la Place Saint Marc et les terrasses avaient repris de leur couleur et de leur foule... Un café tout à fait sobre, des radis tout frais et les copains des Vibrants Défricheurs sur une scène de fortune pour égayer tout ça sous un soleil qui se fout des volcans glacés...
Le marché devenu piétonnier est des plus agréable, surtout lorsque Nuage Magique et une partie de "Roll over Josquin Des Prés" donne de la voix dans de magnifiques sièges diabolos séparés en leur moitié ou des cônes de chantier. C'est marrant, quand j'étais môme j'avais bien perçu leur fonction de double percussion tête-bêche, cette sorte de changgo en plastique mauve chez mes grands-parents... Je n'en avais pas vu la fonction "porte voix unidirectionnel" utilisé par les chanteurs.
C'est la belle Margot qui donne le ton de cette chouette rencontre qui donne le ton de ce printemps à la programmation courageuse et plaisante à Rouen. Le mélange entre musique renaissance chanté par Margot Mellouli et Clément Lebrun, bassiste de Kumquat et dont j'ignorai les qualités lyrique et la musique brute de Nuage Magique a des relents étrange, bizarrement, de rock progressif qui s'ignore...
Et en apéritif, c'est tout à fait plaisant...

01_Roll_over_1