Je l'ai déjà dit, je ne me sens guère à l'aise pour parler aussi simplement que j'essaye de le faire pour d'autres musique... C'est sans doute stupide, d'autant que certaines des musiques défendues ici, je pense à tout un pan de la musique improvisée notamment, comme certains disques de jazz très écrits se rapprochent, tangentent, s'inspirent ou rendent hommage à toute la musique classique et contemporaine occidentale. Il y a dans un passé proche qu'à penser au dernier album de David Chevallier, où à l'hommage à Kodaly...
Mais c'est ainsi, sans doute un petit complexe par rapport à une certaine méconnaissance en profondeur. Pierre Boulez, bien sur, je le connais depuis toujours. Comme tout le monde. Boulez, c'est à la fois ce mot qui excite les sots et les comiques proutiers lorsqu'ils veulent vouer aux gémonies la musique contemporaine. Boulez, c'est aussi un chef d'orchestre reconnu -ce que les sots, en bons sots, savent moins- et c'est ainsi que je l'ai découvert en premier... J'ai découvert Boulez et Varèse grâce à Zappa. Comme d'habitude complètement à rebours, et depuis, les compositeurs qu'il a toujours défendu, Bartok, Berg, Debussy, etc. m'ont toujours accompagnés.
Et de plus en plus ces dernières années.
Boulez a 85 ans.
Pour fêter son anniversaire, la Cité de la Musique et Arte Live Web ont décidé de s'associer pour lui souhaiter son anniversaire. En deux soirs, et pendant plus de six heures, les heureux spectateurs et les internautes peuvent découvrir (en différé également) un portrait de Boulez par sa musique et sa direction, et par l'évocation de sa vie d'artiste. Le spectacle d'hier soir est visible ici et celui de ce soir sera visible ici à partir de 20h.
Ce spectacle est incroyable et doit être vu pour qui se fascine pour la musique et son histoire. D'abord pour la beauté des morceaux joués et pour la vie de Boulez. Comme un recueil d'histoire de l'Art qui respirerait et qui penserait. Fascinant ! Tout comme est fascinant de découvrir des Master Class du maître.
Lorsqu'on voit la qualité de l'enregistrement, la qualité de la réalisation et le patrimoine culturel que ces émissions représentent, on est en droit de se dire que dans un monde normal, ces deux soirées auraient été en prime time sur le service public.
Mais ça, faut pas rêver... La carte jeune, c'est tellement mieux pour la Culture !

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

24_red_Margotte