02 novembre 2010

Gesticulations

Il y a parfois des côtés extrêmement salvateur à n'avoir le temps de rien, voire à bénéficier de quelques bulles de procrastination active qui permettent de voir ce vieux monde qui se délite. Entre les espoirs désabusés des éveillés qui battent avec courage le pavé et les rots satisfaits des hébétés qui plaignent leur bagnole qui-ne-fait-rien-qu'à-être-prise-en-otage, il tourne toujours trop vite et bat une chamade médiatique.Il parait qu'on change avec des gosses ? Ben tiens, non, mais on supporte de moins en moins la vacuité et... [Lire la suite]