Deux livraisons de deux disques tout à fait différent chroniqués sur Citizen Jazz, deux disques très attachants, avec une atmosphère très forte.
Le premier, l'Occidentale de Fanfare, est un revenant. Au début des années 2000, cette grande formation qui mâtinait le jazz avec les musiques bretonnes, galiciennes et gasconnes avait allumé les festivals de leur joie de vivre un peu brouillonne. Ils reviennent quelques années après avec un projet plus construit, Version Originale. Une démarche bien plus jazz, très intéressante...
"En se frottant aux folklores imaginaires, cette musique traditionnelle revisitée s’inscrit d’ailleurs plus durablement dans le jazz et abandonne notamment le reggae, sauf sur le très dispensable « A la campagne ». Cela permet à ces excellents musiciens de prendre plus de champ sur les morceaux purement traditionnels." La suite sur Citizen Jazz...

Le Second, dans un tout autre style, c'est Nerf, la signature très radicale du label montpellierain très radical Rude Awakening. C'est un free-rock très virulent, tout autant que très plaisant... "a musique est à tir tendu, âcre et virulente, à la fois tourmentée et terriblement spontanée, jouée par trois musiciens dont on ne connaîtra que les prénoms, comme pour émacier un peu plus le propos. La suite sur Citizen Jazz...

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

04_Reverse_Garance