Depuis que ce blog existe, et plus globalement depuis que j'écris sur les sorties de disques, il me semble que l'élégance naturelle du trio du contrebassiste Jean-Philippe Viret a toujours été là... Six albums du trio, dont un sorti seulement au Japon et que j'avais été infoutu de trouver sur place (bouh !) et autant de plaisir et d'évocation d'image. Car l'image est très présente dans cette musique. "Pour" est le deuxième volet d'une trilogie ; comme j'ai eu la chance de l'écrire sur Citizen Jazz, vivement la suite !

"Pour. Le mot claque comme une solide et galvanisante intention de donner du sens à la démarche. Il aura fallu Le temps qu’il faut pour que la phrase Indicible laisse planer, suspendue, la possibilité d’une dernière partie." La suite sur Citizen Jazz...

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

20_Garance