Triple propos pour ce petit billet ; d'abord, l'occasion de vous souhaiter en retard les meilleurs choses pour cette année 2011, et surtout plein de colères, d'amusement, de réflexion, de mauvaise foi et surtout de musique à partager ensemble ! Je vais essayer -le pourrai-je !- d'être de nouveau plus présent, mais le petit bout que vous voyez de temps à autres dans ces pages me prend un temps délicieusement fou, d'autant qu'elle déclare une appétence rythmique qui me sied parfaitement.
Ensuite, l'occasion de revenir en quelques mots sur Spotify. Je ne retrouverai pas exactement les billets incriminés, mais je dis depuis longtemps que quitte à saluer une offre dématérialisée, il me semblait que c'était la plus viable et la plus complète. Un père noël inspiré m'a offert trois mois d'offre premium, et je dois avouer que la collection pléthorique de la base de donnée ajoutée à la qualité du son est tout à fait intéressante...
Enfin, et comme à peu près tous les ans (logiquement au 31 décembre, mais quand je vous dit que je n'ai pas le temps !), je vous propose une petite "sélection". Comme il y a quelques semaines, lorsque je vous avais proposé 24h de Racines du Bien, je me suis -justement- servi de Spotify pour concocter une playlist que l'on pourra  qualifier de pléthorique...Ceci me permet également d'évoquer l'excellente maison d'édition "Le Mot et le Reste", spécialisée dans la littérature musicale, qui a fait paraitre un très intéressant opuscule de Philippe Robert "Great Black Music, un parcours en 110 albums essentiels" qui chronique et relie ses albums. une lecture que je ne puis que conseiller.
C'est ainsi que j'ai eu l'idée de constituer une playlist inspirée de ce bouquin sur Spotify, amendant parfois (le reggae est proscrit), ajoutant souvent, remplaçant des fois un album par un autre...
Voilà mon cadeau pour l'année 2011 : un panorama de la "Great Black Music" en environ 150 albums majoritairement inspiré du bouquin, absolument subjectif, pour plus de 5 jours d'écoute consécutive, de A Tribe Called Quest au Wu-Tang en passant par Roy Ayers et Wadada Leo Smith... Vous m'en direz des nouvelles !

Et une photo qui n'a rien à voir, pour ne pas oublier les chats sur les calendriers ;-)

45_Noel_Garance_LH_4