Mercredi soir, la cave rafraichissante du 3 Pièces à Rouen attendait les mélomanes attentifs et renseigné pour une soirée qui s'avérait passionnante ; prévenu de la venue d'un jeune trompettiste de Brooklyn dont on m'avait dit le plus grand bien -Ben Syversen- avec son trio, je me dirige vers le bar en trouvant sur mon chemin l'occasion de boire une bière avec des copains Vibrants Défricheurs et le groupe Irène, dont j'avais compris la veille -sans communication, c'est parfois difficile...- qu'il jouait aussi ! La joie des concerts surprise !
Heureux d'échanger un peu avec Sebastien Brun -du Bruit du [sign], par ailleurs très actif sur le label Carton- et Julien Desprez, guitariste très présent dans ces pages cette année, je découvre enfin Irène sur scène, sa densité et son plaisir évident de jouer, même dans cette pénombre qui disqualifie tous les photographes !
Ben Syversen qui leur fait suite -Julien m'explique qu'ils se sont rencontré à New York- évoque la même énergie, même si l'on sent, avant même la première note jouée que l'influence du trio vient clairement du free-jazz américain et des clubs de Brooklyn. Si Syversen et ses comparses sont encore inconnu en France, je suis certain que dans quelques années, il sera une voix qui compte ; d'ailleurs on en reparle très vite dans Citizen Jazz (et les lyonnais peuvent le découvrir ce soir à Belleville au Caveau du Chien à 3 Pattes) !

01-Irene