02 juin 2013

Unité

Il y a quelques mois, nous évoquions en ces pages l'initiative de quelques acteurs courageux du jazz parisien, en réaction à une algarade entre l'un deux et un programmateur d'une salle privée bien connu des amateurs de jazz. Cela s'appelait la révolution de jazzmin, en hommage aux mouvements spontanés nés de la rue dans les capitales du monde arabe. La presse, à quelques mois des Présidentielles, entre deux non-évènements sur-traités en avait fait quelques échos, quelques tribunes bien senties avaient électrisé le landerneau, et... [Lire la suite]