Comme la plupart des organes de presse spécialisée ou non vont vous offrir une nécro documentée qui racontera tout de Charlie Haden, sa jeunesse Country, sa Polio, la rencontre de Coleman au Hillcrest, son engagement politique à gauche et sa longue maladie, couteuse en soin, qui avait obéré quelque peu sa lucidité artistique à la fin de sa vie, n'y revenons pas.
Je propose, comme cela avait été le cas pour George Duke il y a presque un an, une playlist Spotify pour se souvenir encore de ce fabuleux contrebassiste. Il n'y a pas de morceau de sa carrière chez ECM, le label n'est pas disponible sur la plateforme suédoise... Peu importe : Haden sera avant tout, et à tout jamais un des bassistes du Free Jazz de Steve Ornette* Coleman, et le fomenteur du Liberation Music Orchestra. Un musicien d'une élégance rare, du même bois qu'un Paul Motian. A l'écoute d'Etudes, on se dit que quand même, on a perdu là une incroyable doublette rythmique, qui allait souvent bien au delà de cette mission.
Voici un portrait en vingt titres ;  la plupart sont de vrais morceaux d'histoire.

 

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

77-Errance-8

 

*Ornette, évidemment, ducon de Franpi, relis toi à la fin...