Il n'y a plus assez de petit billets courts sur ce blog pour signaler les articles parus sur Citizen Jazz. Je renoue avec cette bonne habitude pour deux -également bonnes- raisons.
Da'abord parce que le papier dont il est question -parmi les chroniques de Papanosh, du livre de Guillaume Kosmicki ou du concert de Rhizottome- est l'anniversaire d'un label qui tient particulièrement à coeur des présentes pages : HatHut.
Ce label, on en parle régulièrement ici. La dernière fois, c'était à propos de Steve Lacy et d'Ellery Eskelin. On en parle régulièrement au sujet d'Anthony Braxton.
Le label suisse entame une renaissance depuis plusieurs mois, à l'occasion de ses 40 ans ; l'article est une promenade dans son histoire, si riche.
A cet article, 40 ANS DU LABEL HATHUT : ORANGE IS THE NEW BLACK peut s'ajouter une visite, musicale, du patrimoine des disques à tranche orange ; ils sont -quasiment- tous arrivés sur Spotify. J'ai recensé tous les disques, ceux de HatOLOGY et ceux de Hat[now]Art.

Il y a même un cadeau, une petite sélection maison !

Et une photo qui n'a strictement rien à voir... Enfin, quoique : je dois le confesser, les photos des pochettes ont toujours influencé mes propres images. Ca e voyait tant que ça ?

72-Errance-St-Palais