Voici donc le résultat de la percolation des cinquante disques en une série de dix, forcément injuste. En fait, il aurait fallu une série de douze pour que je sois pleinement satisfait. Mais la règle c'est dix... Preuve que la décennie a été riche en coup de coeur. En revanche, et contrairement à mon habitude, je suis capable de n'en citer qu'un. C'est le Echo Echo Mirror House de Braxton, qui a absolument chamboulé la grammaire musicale sur cette décennie. Une décennie exaltante, pleine de surprise et avec une réalité qui n'est ni un choix politique, ni une posture : il y a de plus en plus de femmes dans nos musiques, et qu'est-ce que c'est bien !

 

Cholet/Kanzig/Papaux Trio + Arsys Bourgogne + Elise Caron - L'Hymne à la Nuit

Matana Roberts - Coin Coin Chapter 2 Mississippi Moonchile

La Pieuvre & Grand Circum Orchestra - Feldspath

György Szabados & Joëlle Léandre - Live at Magyarkanizsa

Orchestre National de Jazz Olivier Benoit - Europa Berlin

Anthony Braxton - Echo Echo Mirror House

Joëlle Léandre 10 - Can You Hear Me ?

Guillaume Grenard - Dark Poe

Tomeka Reid Quartet - Old New

Mary Halvorson Octet - Away With You

 

Et une photo qui a absolument tout à voir ;-)

brax