11 avril 2010

Anthony Braxton - Trio (Victoriaville) 2007

Chaque disque d'Anthony Braxton est bien sur un voyage sensoriel dans la dimension physique de la musique et des sentiments, et sa discographie gigantesque, ses collaborations multiples et son travail sur l'écriture musicale et sur la profondeur de l'improvisation en ont fait l'un des musiciens majeurs de la seconde moitié du 20ème siècle.Ceci étant posé, il convient de noter que le travail de Braxton ne s'est pas arrêté au changement de siècle correspondant au désencombrement de Manhattan. Toutes les créations et les formations qui... [Lire la suite]

07 avril 2010

Rocé - L'être humain et le réverbère

Dans la nasse dans laquelle se débat le Hip-Hop Français, entre rodomontades de violence fantasmée et rimes en berne, il y a heureusement quelques rappeurs qui avec un discours acéré, réaliste, complexe et terriblement lucide redonne à ce courant musical ses vrais lettres de noblesse. La Rumeur, Rocé, Casey... Il ne sont finalement pas tant que ça à ne pas être tombé dans l'attitude du rappeur propre en forme de blanc-seing moralisateur et sa médaille renversée, le rebelle de maternelle qui pense que le top de l'underground est de se... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mars 2010

Copeaux sur Citizen Jazz

Le disque de Quinte & Sens est étonnant à plus d'un titre, d'abord parce que dans une relative discrétion, il est certainement l'un des plus réjouissant de ce début d'année, et également parce qu'il représente un vrai projet d'envergure, mélangeant support et musique, permettant d'aller au delà de la simple question de la musique pour interroger également le support. Mais de cela, nous parlerons plus tard dans la semaine !Il faut soutenir Copeaux, pas seulement pour les 350 g de métal, mais également pour la musique de Quinte... [Lire la suite]
26 mars 2010

André Minvielle - Follow Jon Hendricks... If you can !

Au premier abord, le disque d'André Minvielle sorti chez Bee Jazz il y a quelques semaines, "follow Jon Hendricks... If you can !" est une voie différente dans la carrière du chanteur Rythmicien, dans l'écharpe de mots groovés de l'horloger déterritorialisé, comme il aime parfois lui-même à s'intituler. Minvielle qui rend hommage à Jon Hendricks, jazzman américain, figure tutélaire du vocalese et scateur réputé, cela tient de l'intime et de l'instant arrêté, de l'amour du gascon pour le jazz, le rythme et les mots... En... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mars 2010

Last Seen Headed - Live at "sons d'Hiver"

la contrebassiste Joëlle Léandre est de ces musiciennes qui ont donné tout leur sens, et tout leur lustre à la musique improvisée, pour en faire l'une des expressions les plus fécondes, les plus vecteurs d'émotions pour qui veut bien avoir l'ouverture et la sensibilité nécessaire de se laisser submerger par le flot de notes, par les ruptures et les spectres évoquant moult couleurs. Mais aussi par le légèreté d'un archer qui flotte sur les cordes, par les frappes énormes sur le bois craquant où les rebonds subtils... Ce qui marque... [Lire la suite]
16 mars 2010

Magic Malik sur Citizen Jazz

Malik Mezzadri est un musicien marquant, dont on dira sans doute qu'il a considérablement marqué son époque et fait avancer les choses. On sait depuis le début de ce siècle qu'après une renommée acquise avec Human Spirit auprès d'un large public World, habitué des longues tirades groovesque, il a ensuite travaillé avec ses "XP" une musique plus complexe, abstraite, coloriste...Bingo marque sans doute une évolution dans son jeu, une nouvelle tournure avec ses fidèles comparses (et notamment Jozef Dumoulin avec qui le dialogue... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mars 2010

Pigalle - Des Espoirs

Un disque de Pigalle est toujours un évènement, parce que d'années en années, chacune des sorties de François Hadji-Lazaro est une rencontre nouvelle avec son univers doux-amer, sa poésie des bas-fonds et son talent naturel à raconter une histoire et à la contextualiser dans une situation sociale imagée, comme crayonnée en quelques mots.Toujours juste ; et à tous les sens du terme... Des espoirs répond aux attentes des amoureux de Pigalle. Toujours pareil, mais tellement différent !On ne le dira jamais assez, mais "Boucherie... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mars 2010

Dániel Szabó Trio sur Citizen Jazz

C'est un secret pour aucun de mes lecteurs réguliers, le label Budapest Music Center tient une place à part dans ma discothèque, par la richesse de chacune de ses sorties et par sa volonté toujours réaffirmé de mélanger, de favoriser les rencontres entre européens, ou avec des musiciens d'autres horizons, dans une vision musicale qui n'est pas surplombante, mais qui au contraire permet à chacun d'exprimer un propos.La rencontre du trio de Dàniel Szabó, l'un des plus solide de Hongrie, et son pianiste qui fit tant pour l'hommage à... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 mars 2010

Jus de Bocse - Shangri-Tunkashi-La

Médéric Collignon est un volcan de création qui peut retourner une salle d'un seul cri ou d'un seul souffle de ses cornets et de ses trompettes. Pour s'en convaincre, il suffit de se pencher par exemple sur sa participation à un des albums majeur de l'année 2009 en sideman. Débordant de projets remarquables, comme cet hommage à Morricone (et pas Moriconne) avec le "Septik", l'un de ses groupes, on ne lui connait, avec Shangri-Tunkashi-La que deux albums sous son nom ; deux albums avec le quartet Jus de Bocse, deux hommages à... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 17:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 mars 2010

Fada sur Citizen Jazz

On en avait déjà parlé, du groupe bordelais Fada sur ce site. C'était au tout début, à l'époque où Full of Sound vivait encore et devait sortir. C'était pour "Soleil Noir", un album de slam conquérant, avec des textes au scalpel écrits et dégoisés par Manu Codjia et soutenu par un quartet de jazzmen qui ne démentaient pas l'axiome dit "d'Herbie Hancock" : "Je préfère du funk joué par des musiciens de jazz que du jazz joué par des musiciens de funk". On ne peut bien entendu que lui donner raison.... [Lire la suite]