09 novembre 2014

Hugues Vincent / Yasumune Morishige - Fragment

Cela fait plusieurs années que le violoncelle s'est imposé dans la musique improvisée comme un instrument capable d'un registre très étendu. Le vénérable instrument né baroque est devenu un véritable générateur de son malléable à l'envi. Il sait à la fois tenir une rythmique sèche comme la pierre, avoir toutes les inflexions possibles proche du timbre de la voix et savoir également se rapprocher de la guitare, électrique s'il le faut, ce n'est pas Valentin Ceccaldi et son horizoncelle qui nous convaincront du contraire.Ils sont... [Lire la suite]

04 novembre 2014

Jusqu'au Dernier Souffle

Nous aurons l'occasion d'en reparler très vite dans Citizen Jazz, mais je souhaitais vite vite vous faire partager une photo du Spectacle de la clarinettiste Catherine Delaunay, qui était présenté après une semaine de résidence dans le beau Théâtre Le Rive Gauche de St Etienne du Rouvray, tout près de Rouen.Mélange de textes de Poilus, lu de manière saisissante mais aussi kaleidoscopique par deux acteurs, ce spectacle est de ceux qui transporte à la fois dans de nombreux sentiments mêlés autre que le souvenir ou la nostalgie : la... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 novembre 2014

Giovanni Di Domenico / Alexandra Grimal - Chergui

Le vent est l'allié de la saxophoniste Alexandra Grimal.La nature, d'une manière globale, qui irrigue sa musique du silence de l'Infiniment grand quand il s'agit d'Andromeda jusqu'aux radiations du soleil dardant lorsqu'elle avait réuni son quartet Dragons pour enregistrer Heliopolis. Mais le vent a sa propre existence, sa propre musique. Celle du saxophone, bien sur, l'outil central, mais aussi celle du vent en tant que manifestation propre.Le vent et son côté insaisissable et pourtant physiquement actif. Son attitude inéluctable et... [Lire la suite]
31 octobre 2014

Les algorithmes et les loopings

Voilà des semaines, des mois peut être, que nous n'avons pas évoqué le Ministère de la Culture et son action. Ce n'est pas un renoncement, c'est de la bienséance ; on ne parle pas des morts, ça les convoque.Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre que le ministère de la culture sert depuis plusieurs mandatures à donner le change et à faire croire encore à une politique culturelle : elle s'apparente tout au mieux à un rôle de passe-plat de l'industrie du Divertissement. Jean-Michel Frodon l'explique fort bien dans son article... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 octobre 2014

Mary Halvorson - Reverse Blue

Elle ne s'arrêtera donc jamais.C'est la première pensée qui vient lorsqu'on apprend l'existence de Reverse Blue, la nouvelle formation en quartet de la guitariste Mary Halvorson. Elle ne s'arrêtera donc jamais. Mais en même temps, qui le souhaite ? Certainement pas votre hôte qui en est en un an à sa quatrième chronique d'un disque de la New-Yorkaise. Sa discographie est pléthorique, et à son âge -elle a à peine 30 ans- on peut déjà affirmer qu'elle sera plus grande que celles de ses illustres aînés, Anthony Braxton ou Derek Bailey.Ce... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 octobre 2014

Vertigo Trombone Quartet - Developing Good Habits

Le tromboniste Nils Wogram fait partie de ces stylistes du jazz européen qu'il fait toujours plaisir de retrouver. Au début de ce siècle, il faisait paraître chez Enja le remarquable Odd and Awkward qui reste l"un des disques les plus intéressants de cette période avec un tromboniste en leader. Avec sa formation Root 70, il donne régulièrement des nouvelles depuis son formidable Listen To Your Woman sorti en 2010. Récemment, nous avions eu l'occasion d'évoquer son joli Riomar, sorti avec le Root 70 With Strings pour Citizen Jazz.... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 octobre 2014

Tamarindo et ailleurs

Les vacances venant, on a plus de temps pour flaner et faire des playlists. Nous évoquions il y a quelques jours le dernier disque du grand saxophoniste Tony Malaby accompagné de deux grands solistes, Nasheet Waits et William Parker. Un trio d'évidence, un peu comme ces passagers du delta dont nous parlions il y a un an, presque jour pour jour... Ah, ce temps offert par les vacances...Voici donc, en vingt titres, une promenade sans boussole dans l'univers des trois musiciens. Que cette journée vous soit belle. Avec eux, le contraire... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 09:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 octobre 2014

Tony Malaby Tamarindo - Somos Água

Il est souvent question de rechercher le modèle parfait en terme de trio ; la pièce géométrique délicatement ouvragée qui s'imbriquerait parfaitement, hors de tout Taylorisme mainstream, rabotée par des artisans consciencieux et poli par le temps. Peu s'en approchent, et quand bien même : comme le graal, la quête est plus importante que la découverte.Parmi ces trios qui s'approche de cette perfection, le Tamarindo de Tony Malaby, qui signe ici son troisième album, après avoir accueilli le temps d'un live la trompette de Wadada Leo... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 octobre 2014

Bailey/Léandre/Lewis/Parker - 28 rue Dunois, Juillet 1982

Il est des lieux mythiques qui se réveillent par le simple geste de glisser une galette de plastique dans un lecteur afférent. Le théâtre Dunois est de ceux-ci. Aujourd'hui consacré aux spectacles "jeunesse", ce qui est une noble tâche, il était dans les années 80 le lieu parisien où l'instant s'écrivait et où se croisaient les piliers de notre époque, comme Léandre, Lazro ou Lewis mais aussi les précieux fantomes devenus : Lacy, Bailey, Coxhill...On se souvient, pour les 30 ans du label nato, d'un retour à la case Dunois où cette... [Lire la suite]
04 octobre 2014

Brass Danse Orchestra - La Danse du Souffle

Il y a toujours plusieurs façons d'aborder la musique populaire, en ce sens qu'elle fait écho à un imaginaire collectif d'émotions comprises et partagées par le plus grand nombre. Il y a la façon ordurière, qui consiste à décider unilatéralement que ce qui est le plus flatte couillon possible est suffisant pour le petit-peuple, et ça sautille comme des sardines au moindre camping. Il y a la méthode plus classique, qui consiste à se dire que le patrimoine populaire est immuable et générationnel, et ça secoue les permanentes... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,