31 juillet 2012

TOC - You Can Dance (If You Want It)

C'est amusant, juste après le billet précédent, de mettre un disque de TOC sur la platine, car il contient dans ses tréfonds toute une contradiction à Rétromania, et que ça l'illustre de la meilleure des façons, puisque c'est en musique !TOC c'est l'acronyme de trois musiciens du collectif lillois Circum, dont nous n'avions pas dit de bien depuis trop longtemps. Power Trio inventif et un peu casse-cou, on avait pu découvrir la réunion de Peter Orins à la batterie (aperçu dans un autre registre dans le très beau trio de son frère) ,... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 juillet 2012

Pop is not Dead, it just smells funny (une lecture de Retromania)

La période des vacances étant tout à fait idéale pour s'enfoncer des sommes que l'habituelle aliénation du travail salarié ne permet qu'imparfaitement, je viens de terminer dans la quiétude du soleil ardèchois le livre du grand critique pop Simon Reynolds, Retromania, sorti chez "Le Mot Et Le Reste", maison dont il faut saluer l'investissement constant dans la littérature musicale. L'essai de Reynolds a fait beaucoup parler de lui ces derniers temps, notamment dans la presse spécialisée qui dissèque chaque mois les "nouveautés" en... [Lire la suite]
21 juillet 2012

Atlas Trio - Sources

S'il y a quelques disques ECM qui traînent dans ma discothèque pourtant débordante, c'est bien ceux de Louis Sclavis. Le clarinettiste est le seul musicien qui me fait adhérer à cette "esthétique" ECM qui m'ennuie profondément. Mais la musique de Sclavis est elle celle d'ECM ? J'en doute.Toujours est-il que de L'Imparfait des Langues qui fut un des disques qui me poussa à reprendre la plume à ce Sources qui s'annonce déjà comme l'un des disques de l'année, les disques de Sclavis sont toujours des points de repères, de ceux qui happent... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 juillet 2012

Cinq ans

Même si ce blog parait en jachère, il est toujours bien vivant. Le besoin de vacances se faisait sentir, et le besoin de se ressourcer le clavier aussi. Au soleil de l'Ardèche, tout ceci se passe comme il faut. Des billets sont prêt dans ma tête, presque dans mes poignets, la chronique d'un album de Sclavis ou une dernière épitaphe pour notre ministre en papier-bible.Ce blog a 5 ans, 60 mois et 81.000 visiteurs pour quelque chose qui au départ ne devait pas durer.Le Bel Age ! Et une photo qui n'a strictement rien à voir...   ... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 22:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juillet 2012

Bémols

Depuis quelques semaines qu'on a laissé passer le mur médiatique des élections, les turbines refroidissent. Les ministres sont nommés, et la nouvelle ministre a eu tôt fait de faire oublier le précédent, quand bien même le récent cadeau aux éditeurs ne passe toujours pas car il pénalise l'auteur et le lecteur au profit des marchands de papiers... Qui se trouvent être aussi parfois des marchands de canons, puisqu'on est dans un pays formidable. Parait-il, c'est l'éditeur qui fait la littérature ; étrange conception pour un ministre par... [Lire la suite]
01 juillet 2012

Gabriel Zufferey - Contemplation

Pianiste suisse de la génération de Samuel Blaser avec qui il a déjà enregistré Hear and Now, Gabriel Zufferey est un jeune prodige dont le premier album en tant que leader date d'il y a 8 ans, un très joli "Après l'orage", en compagnie -s'il vous plait- de Daniel Humair et Sébastien Boisseau. Déjà, c'était Bee Jazz, toujours connu pour sa fidélité, qui l'avait édité. C'est sans surprise que le pianiste sort Contemplation, son troisième album sous son nom, ici dans un solo qui mélange le goût prononcé pour les standards et la... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 juin 2012

Elise Caron & Edward Perraud - Bitter Sweets

Il n'y a pas besoin d'expliquer pourquoi on aime Elise Caron. Il suffit de l'écouter tranquillement sur la platine de son salon ou de la voir sur scène pour le comprendre. Chaque aventure de la chanteuse est différent et pourtant garde, comme un fil ténu, une cohérence. La voix est troublante, puissante, heurtée ou caressante... Peu importe, on pénètre dans l'univers qu'elle a créée en toute confiance, certain d'y trouver à la fois de l'émotion, une pointe d'ironie, beaucoup de talent et des musiciens de talent alentour. C'est... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 juin 2012

Quintet Résistance Poétique - Pulsion

Il est des formations qu'on est heureux au fil du temps de croiser de nouveau pour savoir ce qu'elles ont à nous dire, comme un rendez-vous régulier aussi bien que familier avec des musiciens hors-pair qui ont un plaisir visible à jouer ensemble. C'est le cas de Résistance Poétique, la formation du batteur Christophe Marguet, qu'on aime tout particulièrement par ici. Le dernier album du quartet, Buscando La Luz, exposait le jeu très coloriste du batteur et son talent d'écriture qui soudait une formation homogène et très égalitaire.... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 juin 2012

Antoine Hervé - La Leçon de Jazz

Cette année, je ne ferai pas comme tous les ans, état de la défaite de la musique. Non pas que je me sois réconcilié avec la fête du vomi musicale et des cafetiers réunis, mais parce qu'un orage salvateur et un principe de précaution auront fait rendre gorge à cette monstruosité, annulant le tintamarre.Comme tous les 21 juin, je m'enferme dans ma bulle musicale, cette année faite de Résistance Poétique, de Joëlle Léandre et de Serge Teyssot Gay, d'Edward Perreau et d'Elise Caron ou encore du trio Zephyr... Que de disques dont nous... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 juin 2012

La Mercedes et la pizza quatre-saisons

Les petits ont tous les même jeux. Il y a, avant d'acquérir à la fois la compréhension du monde qui l'entoure et la préhension fine, un moment où ils essayent, dans un désir de maîtriser leur monde, de faire rentrer des ronds dans des carrés. Vainement. Vient la mailloche, quand ce n'est plus possible, en se disant que sur un malentendu... Si jamais ce rond finissait, par un heureux hasard -ou quelques échardes de bois peint-, à pénétrer l'endroit inadéquat, ce serait une victoire. Ce moment n'arrive jamais.Il y a un point commun... [Lire la suite]