24 janvier 2010

Les Etrangers Familiers sur Citizen Jazz

Les étrangers familiers restent le meilleur concert que j'ai vu l'année dernière, ce que j'ai eu l'occasion de dire à maintes reprises sur ce blog. On aura peut être l'occasion d'en recauser, mais le plaisir se retrouve tout autant sur le disque, dont la qualité d'enregistrement est à souligner.C'est donc avec joie que j'ai chroniqué ce bel album sur Citizen Jazz... "L’alchimie réalisée par la Campagnie des Musiques à Ouïr et ses invités autour des chansons de Georges Brassens fait partie des revisitations réussies de l’œuvre.... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 janvier 2010

Anthony Braxton & Ran Blake - A memory of Vienna

Chaque disque de Hat-Hut raconte tellement d'histoire et de légendes sur les géniaux improvisateurs qui ont enregistré pour le label que cela peut sembler presque parfois improbable qu'un enregistrement de qualité soit toujours là au bon endroit, au bon moment... Et surtout d'avoir une politique de réédition absolument nécessaire à la perpétuation de ces petits bijoux de l'histoire des musiques improvisées.C'est pourtant le cas encore une fois pour ce duo du pianiste Ran Blake, figure du third Stream et compagnon de route de Jeanne... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 janvier 2010

Sun Ship Manifesto (rappel)

Parlons un peu de moi, puisque finalement, ça n'arrive jamais.J'ai créé Sun Ship pour les photos. Puis très vite, écrire sur la musique s'est imposé comme une urgence. J'ai chroniqué des disques à la radio pendant presque 10 ans, et j'ai arrêté faute de temps. J'ai voulu reprendre cette année, mais le temps est assassin (et emporte avec lui, gningningnin). Écrire ou parler de musique est un équilibre, et c'est pour cela que j'ai commencé à chroniquer ici... Citizen Jazz m'a proposé de participer à l'aventure, j'en remercie tous les... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 janvier 2010

52 reprises dans l'espace...

C'est fou comme l'on entend hurler à la mort, en se frappant la poitrine et en s'arrachant les cheveux de désespoir l'ensemble des majors lorsqu'il s'agit de déplorer la vente de disque qui baisse. La tragédie s'ébat et le rimmel coule... En revanche, on lira cette info à l'occasion de l'ouverture du MIDEM, on se dit que lorsque les chiffres sont moins pire qu'attendu, on entend moins les jérémiades. Il semble bien que tous les efforts mis en œuvre pour nous faire croire qu'Internet est un frein à la vente de disques et à la création... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 janvier 2010

Bliss

Elle est belle cette journée, et ce n'est pas le temps gris, la lumière terne, le froid humide et la morosité ambiante qui vont me la gâcher. Aujourd'hui, j'entends la clarinette... Voilà un message bien abscons peut être, mais ce n'est pas grave :-) Et une photo, qui, finalement, n'a pas complètement rien à voir, mais qui n'a pas à voir quand même...
Posté par Franpi à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 janvier 2010

Raulin Ostinato sur Citizen Jazz

J'aime particulièrement François Raulin, à la fois parce que c'est un pianiste exceptionnel, rare, et qui développe une musique qui évoque immédiatement des images, des travellings cinématiques sur des moments et des impressions, tout en cherchant toujours à s'inscrire dans une musique qui s'inspire et rend hommage aux grands pianistes de l'Histoire du jazz, de Tristano à Ellington en passant par Strayhorn dont il est question dans "Ostinato", le très bel album solo que j'ai eu la chance de chroniquer sur CJ... "Dans... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:04 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2010

Un Samedi au 3-Pièces

Encore un fois soirée passée avec les Vibrants Défricheurs dans la cave du 3-Pièces pour découvrir cette nouvelle formation créée clairement pour le plaisir de jouer ensemble par trois rouennais (le pianiste Antoine Berland, le saxophoniste Raphaël Quenehen et le contrebassiste Thibault Cellier) et deux parisiens, le batteur Julien Loutelier qui partage l'affiche de Lorelei avec Raphaël et le tromboniste Fidel Fourneyron (aucun lien, je le dis d'emblée pour les rouennais) qui est un jeune musicien qui monte (Occidentale de fanfare,... [Lire la suite]
16 janvier 2010

Quintet Vibrants Défricheurs+Guests

Hier soir, au 3 pièces, trois de mes potes des Vibrants défricheurs (Raphael Quenehen, Antoine Berland et Thibault Cellier) jouaient un répertoire très influencé par Ornette Coleman et le Music Liberation Orchestra de Charlie Haden sur la guerre d'Espagne en compagnie de deux jeunes jazzmen parisiens, le jeune batteur Julien Loutellier et le tromboniste Fidel Fourneyron pour un quintet inédit, avec beaucoup de bonnes choses à venir...On en reparlera demain, puisque je retourne les écouter ce soir, mais je dois bien avouer que j'ai été... [Lire la suite]
15 janvier 2010

Edouard Ferlet - Filigrane

Peut être est il un petit peu agaçant d’accoler l’épithète « élégant » à la musique d’Edouard Ferlet, et de ne pas chercher plus loin d’autres termes… Mais c’est pourtant une évidence que sa musique, qu’elle soit en leader ou avec son alter égo contrebassiste Jean-Philippe Viret, son jeu de piano reste l’un des plus gracieux de la scène jazz française actuelle. Repéré en 2003 sur le label Sketch avec un très bel album solo, « Par tous les temps », Ferlet n’a eu de cesse de se faire remarquer pour son écriture et son toucher... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 janvier 2010

Vitrine Magique

On pourrait prétendre que je fais une fixette, et ce ne serait d'ailleurs pas totalement faux.Le contexte du rapport Zelnik permet, dans les commentaires multiples qui l'accompagne,une dichotomie définitive entre l'industrie que l'on appelle abusivement "du disque" et les créateurs et défenseurs de la musique vivante qui développent des stratégies tellement inverses que ce n'est même plus qu'il ne parle plus le même langage ; c'est désormais d'antagonisme définitif dont il faut parler.Comme il convenait de s'en douter, c'est... [Lire la suite]