18 février 2010

Empty Cage & Soletti Besnard sur Citizen Jazz

Ce disque, "Take Care of Floating", de ce groupe californien avec les montpellierains de Rude Awakening a été une bonne surprise. Une très bonne surprise, telle que celles que j'ai depuis bientôt un an que je participe à l'aventure Citizen Jazz, ce qui me permet de découvrir de nouveaux musiciens, de nouveaux label et finalement à avoir plus d'acuité sur ce qui se passe dans le jazz et surtout dans la musique improvisée...Aurélien Besnard est un clarinettiste remarquable, et j'avoue très humblement qu'avant Twitts, seul son... [Lire la suite]

17 février 2010

Cotonneux

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> J'ai passé la journée comme dans un songe. Je veux pas dire par là qu'elle fut du rêve en barre, de celui qui passe à la télévision avec un sourire étincelant pour vendre des carte à gratter et du dentifrice. Non, j'ai bien plutôt accumulé tellement de sommeil que j'étais dans cet état semi-conscient qui rend tout légèrement cotonneux, comme si les heures filaient en dehors de soi...A ce rythme bizarre, la musique écoutée reflète d'autres... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 février 2010

Jonah - Monotype

Jonathan Fenez est l'un des piliers du jeune collectif montpellierain "Rude Awakening", qui enchante à chaque nouveau disque tout ceux que la musique improvisée passionne, à la fois par la richesse et la diversité des projets, mais aussi l'unité de chacun de ses disques et de ses musiciens. Musicien autodidacte, Fenez a très vite pris la direction des platines et des samplers pour se faire créateur d'espaces sonores personnels et bricolés, véritable laboratoire de création inclassable où le travail rythmique est primordial.... [Lire la suite]
15 janvier 2010

Edouard Ferlet - Filigrane

Peut être est il un petit peu agaçant d’accoler l’épithète « élégant » à la musique d’Edouard Ferlet, et de ne pas chercher plus loin d’autres termes… Mais c’est pourtant une évidence que sa musique, qu’elle soit en leader ou avec son alter égo contrebassiste Jean-Philippe Viret, son jeu de piano reste l’un des plus gracieux de la scène jazz française actuelle. Repéré en 2003 sur le label Sketch avec un très bel album solo, « Par tous les temps », Ferlet n’a eu de cesse de se faire remarquer pour son écriture et son toucher... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 novembre 2009

Entrechoc de réalités...

Je ne sais pas si c'est regarder le zapping qui me fait penser à Polanski, mais c'est en regardant le troisième volet de l'émission de Canal+ la plus riche de témoignage sur notre monde médiatique qu'il est apparu facile de faire un parallèle avec le battage autour de la libération de la Palme d'Or la plus pénible de la décennie et les sorties médiatiques du début de ce siècle.Il est bien évident que le zapping est absolument subjectif, comme tous les éditoriaux, n'en déplaise aux scouts de la PQR. Mais cette subjectivité est riche... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 novembre 2009

J'entends la clarinette

Ce matin, après une bonne nuit de sommeil comme il ne m'en étais pas arrivé depuis longtemps, revigoré mais les nerfs en pelote parce qu'encore une fois je suis allé tripatouillé mon clavier vers les liens peu recommandables des quelques commentaires de vulgaires mainates sur leur identité nationale qui sent de plus la faisande verdâtre et déliquescente, j'ai décidé de mettre un disque de Catherine Delaunay que mon ami Antoine m'a prêté et de me laisser porté par la clarinette virevoltante de cette Tocade(s).A mesure que je me... [Lire la suite]

11 novembre 2009

Jozef Dumoulin et Lidlboj - Trees are always right

Le simple nom de Jozef Dumoulin dans un album laisse entrevoir un son particulier, un travail en profondeur sur les ambiances, sur la profondeur même du son qu'il sculpte même au cœur du silence pour créer un son tout à fait reconnaissable, d'autant qu'il est un grand utilisateur de pédales d'effet pour ses claviers et notamment son Fender Rhodes qui prend sous ses doigts un son plus fragile, plus souple, moins chaud mais tellement plus intérieur.C'est pourquoi le premier album en solo du claviériste, sorti chez Bee Jazz, avec son... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 17:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 novembre 2009

Ne pas lâcher

Je ne voulais pas parler de ces commémorations concernant le mur de Berlin car la journée m'épuisait d'avance... Et me faisait appréhender les heures que nous subirons dans 22 mois pour célébrer des avions dans des tours. Mais les circonstances...1989, pour le jeune ado que j'étais, c'était plutôt "Raw like sushi" de Neneh Cherry, "Paul's Boutique" des Beastie Boys et "Tombé du Ciel" d'Higelin !Les images qui me restent du mur de Berlin, c'est Rostropovitch jouant les suites de violoncelles de Bach... Le... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 novembre 2009

Anthony Braxton Creative Orchestra - Köln 1978

Il est des disques comme cela dont on coche la date de sortie. La reissue de cet enregistrement du Creative Orchestra d’Anthony Braxton faisait partie de celles-ci, tant le travail autour de ce Big-band est aujourd'hui considéré comme majeur.Encore une fois, une réédition du multianchiste Anthony Braxton chez Hat-Hut permet d’analyser plus finement le travail foisonnant du chicagoan durant toutes ces décennies. On le sait, l’une des périodes les plus intéressantes dans l’œuvre de Braxton, si l’on exclut son récent travail sur les «... [Lire la suite]
01 novembre 2009

Denis Colin & la société des Arpenteurs - Subject to Change

Les retours de Denis Colin dans les colonnes de l'actualité du disque sont toujours des évènements mâtinés de plaisir. D'abord parce que le clarinettiste est depuis plus de 30 ans un musicien qui compte de la scène jazz européenne, mais aussi parce qu'il se fait rare et que chacun de ces albums recèle un souffle, une nouveauté qui irradie aussi profondément que les tirades de clarinette basse du leader. Parce qu'on ne peut parler de ce musicien sans évoquer ce son profond, tellurique qui le caractérise et que Subject to change expose... [Lire la suite]