02 novembre 2018

András Párniczky- Bartók Electrified

Avant d'entemer cette chronique d'un disque BMC -ça faisait si longtemps sur ce blog-, quelques remarques préliminaires sur ce Bartók Electrified que nous propose le guitariste hongrois András Párniczky. Il y a en ce mement, et sans raison calendaire, un engouement sur la musique de Bartók qui semble avoir passé un accord avec on ne sait quelle divinité pour ne cesser d'être moderne.Electrifier Bartók, comme le fait cet orchestre, où l"arranger à sa façon ne créé nul outrage, et c'est une musique qui semble impossible à... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 octobre 2018

Me Revoici (et des photos aussi)

Ca y est. Je mets à profit une immobillsation forcée (putain de cheville...) pour mettre à jour ce foutu blog. Pleins de papiers anciens sont arrivés (balladez-vous depuis cet été...) et surtout, je suis à jour de mes photos de concert...   C'est reparti ?  
Posté par Franpi à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 octobre 2018

Fabrice Martinez Chut! - Rebirth Reverse

Quand un musicien coloriste change ses palettes, abandonne quelques teintes favorites voire les remet en question, est-ce un changement de style, ou une simple variation ? Question complexe, qui nourrira sans doutes toutes les rencontres chargées en mauvaise foi et autres psychotropes de tous les amateurs de musique autour des barbecues estivaux. Fabrice Martinez se moque un peu des débats sans fins, lui tient sa réponse. Son Rebirth Reverse, revisite avec une certaine délicatesse son précédent album, sorti en 2016, déjà sur le label... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 septembre 2018

Loustalot / Chesnel / Chiffoleau / Marguet - Old and New Songs

Lorsque quatre mélodistes se rencontrent, pour un quartet classique mais d'une incontestable élégance, il y a peu de chance d'être déçu. Saisir le disque qui regroupe le trompettiste Yann Loustalot et le pianiste François Chesnel dans une ambiance proche de Verona, c'est l'assurance de passer un moment de douceur et de chaleur sans cependant céder à la facilité. "File la laine", où la trompette très ronde de Loustalot rencontre la contrebasse claire et précise de Fred Chiffoleau en témoigne, d'autant que Christophe Marguet clôt le... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 septembre 2018

Bronxtet - Eli's velvet eyes

Le pianiste François de Larrard est de ces artistes dont le nom rime avec son qualificatif le plus juste. Larrard est rare, c'est un fait, et c'est bien pourquoi nous sommes heureux de le retrouver au sein de son quartet Bronxtet, dans un exercice moins introspectif que son magnifique solo Zoo, sorti sur Yolk, il y a plus de 8 ans. Avec lui, trois autres musiciens peu connus, mais qui s'approprient avec simplicité et enthousiasmes les compositions du pianiste, au jeu toujours délié.François de Larrard est un excellent mélodiste ;... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 septembre 2018

Marjolaine Reymond - Demeter No Access

Ceux qui suivent ce blog depuis longtemps, nonobstant mon absence de quelques mois, le savent, je ne suis pas très chanson. Il y a des exceptions, pour sûr, et de bien belles encore, mais elles sont ce qu'elles représentent : de brillantes exceptions qui mettent en émoi les certitudes.Jusqu'à lors, dans ces exceptions, il n'y avait pas Marjolaine Reymond. Que ce soit clair : les chanteuses de jazz, aussi virtuoses et talentueuses soient elles ne m'émeuvent pas en général. Ce qui ne veut pas dire que j'estime que c'est pourri. Enfin... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juillet 2018

Escape Lane - Enregistrement Public à Port Louis

Il y a des libertés qui s'imposent d'elles-même sans être réclamées, sans être serinées. Elles sont libres parce qu'elles sont légères, qu'elles savent prendre la tangente. Elle sont libres parce qu'elle le savent, parce qu'elle ont su prendre conscience et mesure de leur statut et de leur but.Cette liberté là est chère, mais elle est aussi diablement calme et douce, ce qui confère encore davantage de stature, comme ces traits assurés de la contrebasse de Joachim Florent (Radiation 10, OURS) qui à lui seul incarne le titre du quartet.... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 juillet 2018

La Baronne Bleue

Ici, on aime bien Chloé Cailleton, c'est ainsi et c'est comme ça. Elle fait partie de ces musiciennes de traverse qui peuvent un jour chanter avec Jean-Louis Longnon et le lendemain avec Alban Darche, en passant, pourquoi pas, à l'étude des oiseaux migrateurs avec le Vanneau Huppé. Sens du rythme rare, voix très douce même quand elle hausse le ton, la choletaise est une musicienne qui s'est fait rare sur la production discographique, occupé notamment par des projets plus théatraux, mais qui revient en force depuis quelques mois, et on... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 juillet 2018

Cloudmakers Five - Travelling Pulse

Revoici les marchands de rêves, et cette fois-ci, ils ont quitté les rivages de la Manche. Depuis des années qu'on nous amuse avec le renouveau de la scène jazz anglaise, avec les jazzeux poseurs et électriques qui sont juste bon à alimenter les clichés de la pop-qui-joue-au-jazz, on en oublierait presque qu'il existe une scène digne de ce nom, largement tournée vers l'Europe (c'est vaste l'Atlantique, et il ne faut pas s'y noyer...). C'est notamment le cas d'une certaine catégorie de musiciens qui se sont réunis autour de Whirlwind... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 juin 2018

Erdmann / Marguet - Three Roads Home

La question est la suivante : Quand on a une dream-Team sous la main, pourquoi choisir ? C'est le postulat de Daniel Erdmann et Christophe Marguet à l'occasion de cet album : Three roads Home, trois façons d'arriver à ses fins, à ce Home mythique que constitue nos musiques, ce qu'on appelle Jazz, une musique aux frontières poreuses dont l'essence vient du blues, ce que ce quartet semble toujours à voir dans la caboche.Quartet ? Three Roads Home !Parce que si la base de l'orchestre est bien un dou, solide et rodé qui nous avait offert... [Lire la suite]