23 août 2019

Romano Pratesi - Frizione

C'est la jolie surprise de l'été, même s'il n'y en a eu plusieurs. Prenons ici surprise dans l'acception "découverte". Sacrée découverte que ce leader italien saxophoniste et clarinettiste, Romano Pratesi, dont il faut chercher loin pour trouver trace de ce côté du col de Montgenêvre. On note un duo avec Dave Liebman assez récent, un autre disque avec Liebman qui joue décidément avec beaucoup de gens, et puis c'est tout.Le garçon n'est pas vieux, mais il sait s'entourer et manier avec une certaine dextérité deux approches assez... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 juillet 2019

Oliva / Rainey / Boisseau - Orbit

Mélanger deux des plus belles esthétiques du jazz français, voici l'une des gageures de ce bel album sorti chez Yolk comme une évidence. Il aurait pu être sur le label de La Buissonne, ou dans de nombreuses autres maisons de qualité, puisque ce disque enregistré chez Gerard de Haro, sur le piano qu'affectionne tant Stéphan Oliva aurait pu fédérer de nombreux acteurs de nos musiques de ces dernières années (on pense notamment à Sans Bruit).Mais c'est Yolk.La présence de Sébastien Boisseau n'y est certainement pas étrangère, et son jeu,... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 juin 2019

Michaël Attias - Echos la nuit

On connaît ici Michael Attias par sa sensibilité.Un son suave, à la limite de la rocaille mais toujours rempli de douceur, un peu comme une pierre roulée par les galets. On le connaît aussi parce qu'il a vécu longtemps en France et y garde quelques attaches : on l'a notamment entendu avec le quartet Mûjo de l'ami Jean-Brice Godet.A l'international, puisque désormais Attias vit à New-York, on l'a entendu souvent avec Tony Malaby mais aussi de loin en loin avec Braxton dont il fut l'étudiant à la Wesleyan ou de Tishawn Sorey ou John... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juin 2019

Oxyd - The Last Animals

Véritable moteur de la machine Onze Heures Onze (c’est le premier album du quintet qui a donné son nom au collectif), Oxyd propose avec The Lost Animals une vision de la dualité qui illustre à merveille l’état d’esprit d’Alexandre Herer et de ses amis depuis toujours. Un rapport de force entre l’électricité et le charnel, un frottement entre les musiques des plus libres et la puissance du rock, une lutte entre la folie des rythmiques impaires et la frappe lourde de Thibault Pierrard. En tout instant, le batteur s’entend à merveille... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mai 2019

Alexandra Grimal - Nâga

Mais où était elle passée ? C'est la première question qui vient lorsqu'on pose le premier disque du double-album Nâga de la saxophoniste Alexandra Grimal. Où était-elle passée ? La réponse se dessinne alors qu'elle chante sur "Inti", dans les limbes électriques de Marc Ducret et de Jozef Dumoulin. Elle écoutait les racines des arbres, comme le suggère Marc Ducret dans un beau texte lu de Bruno Schulze... Une réminiscence de Qui Parle ? On y pense.Poutant, Alexandra Grimal ne nous avait pas abandonné, il y avait eu Kankû, et même... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mai 2019

Claude Tchamitchian - In Spirit

Ce solo est fort de symbole. Il en est souvent des soli, qui sondent les tréfonds de l'âme, mais celui-ci est particulièrement riche en signifiant.Claude Tchamitchian seul à la contrebasse. L'image semble familière, c'est déjà la troisième fois qu'un disque paraît avec le musicien seul, une somme pour un artiste qui se met souvent au service des autres, voix particulièrement remarqué auprès d'Andy Emler ou plus récemment de Naïssam Jalal, tous les deux remerciés dans les belles notes de pochettes de ce luxueux album paru sur le label... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 mai 2019

Théo Ceccaldi & Roberto Negro - Montevago

Le duo entre Roberto Negro et Théo Ceccaldi est davantage qu'une évidence. C'est une réalité construite dans le temps, entre euphorie et patience, entre exubérance revendiquée et élégance cintrée. Dans l'imagerie de ce duo, il y a l'Italie : celle de La Scala, dont on croit voir revenir le célèbre taffetas dans « Il était une fois deux fois trois fois », qui convoque tout une sorte de réminiscences du la musique écrite occidentale du XXe siècle. Et désormais celle de Montevago, ville sicilienne, un peu plus remuante, excessive et... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 avril 2019

Utopik - Différentes perspectives

Si l'unité artistique -au sens où l'on s'y retrouve et où les projets tendent vers une même esthétique- est difficilement cernable au sein du collectif Onze Heures Onze. Entre les aventures aux franges du silence de Julien Pontvianne et les proximités colemaniennes tendance Steve avec Olivier Laisney ou Guillaume Ruelland ici présent, il y a parfois un monde ; mais une chose unit ces musiciens : la force du collectif et la grande prolixité de ces membres.Utopik ici présent, tenu de main de maître par la basse ronde et puissante de... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mars 2019

Roberto Negro - Kings and Bastards

Si les soli, et a fortiori les soli de piano, référentiels en diable, révèlent vraiment les personnalités des auteurs, Roberto Negro est un être élégant et facétieux qui derrière ses multiples tours et effets de manches, private jokes et références conservent une âme inquiète et poétique, qui s'émeut ou fond aisément et qui reste sans cesse aux aguets.Ca tombe bien, intrinsèquement c'est ce qu'il est ; ou ce qu'il laisse voir, ce qui serait encore plus complexe et fascinant. On ne va pas reprocher à Roberto Negro de savoir raconter... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 mars 2019

Paris-Londres Music Migrations, une visite

 De passage à Paris pour des raisons familiales, j'ai été voir avec plaisir l'exposition Paris-Londres Music Migrations 1962-1989 avec un plaisir mélangé de joie, de nostalgie et d'une forme de tristesse. Des sentiments mêlés donc, mais qui sont tous un par un extrêmement importants ; tout comme l'est cette exposition.Il en fallait beaucoup pour que ce blog se ravive d'un point de vue autre que les chroniques strictement musicales, et c'est sans doute cette exposition qui se termine le 5 janvier 2020 (vous n'avez donc aucune... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,