21 mai 2011

Jazz à Part Festival - Première journée

Il est trop tôt -ou trop tard, d'ailleurs !- pour vous livrer mes premières impressions d'un festival rouennais dont je parlais hier et qui tient toutes ses promesses avec un plateau absolument jamais vu, ou pas vu depuis une génération à Rouen.La tête encore tourneboulé par la prestation du saxophoniste Akosh S. et de la harpiste Hélène Breschand, c'est cependant de l'ouverture du festival par le saxophoniste Daunik Lazro que je commencerai la série de photo, à chaud. L'ouverture, dans cette poétique danse macabre de l'aître Saint... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 mai 2011

A l'heure du jazz à Rouen

A force de ronchonner sur le fait qu'il ne se passe pas grand chose de rare dans cette bonne ville aux cent clochers en matière de musiques radicales et/ou improvisées dans le champ du jazz et de la musique contemporaine, en dehors de rares venues de têtes de gondoles pour sorties du troisième age, il faut reconnaître que c'est avec grand plaisir que je suis contredit par une programmation échevelée et -enfin- éclectique dans le cadre du Printemps de Rouen, organisé par la municipalité.Et sincèrement, me faire contredire dans cette... [Lire la suite]
19 mai 2011

Dehors & Chevallier sur Citizen Jazz

On en avait parlé il y a quelques jour, et j'avais dit que je vous en dirait plus bien vite : j'ai donc chroniqué le spectacle de Laurent Dehors et David Chevallier pour Citizen Jazz : "En quelques instants, ces années de connivence prennent des allures de reconstitution de ligue dissoute. Avec son flegme habituel - qui tranche avec l’exubérance de son alter ego -, David Chevallier travaille énormément ses cordes pour tresser des structures solides et cependant bancales sur lesquelles Dehors pose le son à la fois leste et... [Lire la suite]
14 mai 2011

Donkey Monkey - Hanakana

Parmi les petits plaisirs que peuvent vous donner un disque découvert un peu par hasard, il en est un qui surplombe les autres, c'est d'y trouver soi-même des chemins familiers. D'y piocher des goûts commun et un sens particulièrement intime du rapport à la musique entre humour, espièglerie et atmosphère poétique dans une constante recherche esthétique.Hanakana, le disque du duo franco-japonais Donkey Monkey sorti auprès du label suédois Umlaut, est arrivé sur ma platine par des chemins détournés, sans que je m'explique encore... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 mai 2011

Stéphane Kerecki & John Taylor- Patience

Lorsque l’annonce fut faite il y a quelques mois d’une collaboration entre le contrebassiste Stéphane Kerecki et le pianiste anglais John Taylor, comparse historique de Kenny Wheeler, l’envie d’entendre ce qu’allait donner cette conversation entre ces deux élégants musiciens fut forte ; elle n’est absolument pas déçue.Parmi les disques de contrebassistes –et ils sont pléthores- dont il est question par ici, Kerecki fait partie des plus en vue, notamment grâce au fantastique Houria sorti il y a deux ans chez Zig-Zag Territoires... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 mai 2011

Laurent Dehors & David Chevallier à la MDU de Rouen

Ce soir au débotté, sans savoir vraiment comment je l'ai appris -alors que l'on me dit quand j'arrive que je le savais depuis longtemps, ce qui m'inquiète de plus en plus sur mes capacités cognitives...-, je me retrouve à assister à un duo de deux comparses rouennais qui ne s'étaient pas retrouvés seul à seul depuis des années malgré des participations mutuelles à des projets en plus large ensemble. La jolie salle mésestimée de la Maison de l'Université de Rouen était comblée à défaut d'être comble ; mais la communication n'est... [Lire la suite]

04 mai 2011

Bill Carrothers - Excelsior

Parmi les nouvelles collections particulièrement intéressantes des labels de jazz ces temps-ci, il est bon de noter "Jazz and the City", dirigé par Jean-Jacques Pussiau. Le concept aurait pu être tout à fait fumeux : un pianiste seul devant ses touches pour évoquer une ville de son cœur. Ce qui aurait pu virer très vite à la Carte Postale a au contraire créer une intimité "géographique" entre le pianiste, sa musique et celui qui la reçoit, cherchant l'image super-8 d'une bulle de souvenir plutôt que le clinquant des dépliants... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 06:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 avril 2011

Le Sacre du Tympan - Soundtrax

Depuis 2002, le Sacre du Tympan dépoussiére la musique en grande formation avec humour, dérision et une exubérance de chaque instant qui caractérise le jeu très coloré de ceux qui étaient au départ 17 musiciens issus du CNSM. Aux commandes de ce combo à géométrie variable, le bassiste et compositeur Fred Pallem dont les influences multiples et iconoclastes et l’écriture très ouvragée a tout de suite marqué les esprits par sa capacité à mélanger sans écartèlement des mélodies très pop avec une orchestration d’un grand raffinement.De... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 avril 2011

Bigre ! sur Citizen Jazz

Tohu-Bohu, le synonyme un peu tapageur d'une fête qui n'en fini pas, est rond en bouche quand on le prononce... Voilà peut être pour les lyonnais du Grolektif et du big-band Bigre ! la raison principale de ce choix de titre pour ce double album réjouissant.On aime particulièrement bien le Grolektif dans ces pages, l'efficacité de ses musiciens et la diversité des influences qui travaillent plusieurs chemins pour arriver à leurs fins : une musique colorée et collective, absolument groove. Bigre !, sa démesure et la certitude pulsatile... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2011

I'm lost in the Supermarket

Il est de bon ton, dans les cercles les plus officiels qui batissent les calendriers et les commémorations, de faire et défaire les jours et les mémoires. Il est souvent deux types de journées. D'abord celles qu'on réservent aux affidés fidèles, votants potentiels et compagnons qu'il faut flatter. Celles-ci se font dans les dorures des ors et les mabrures des mets.Et puis il y a celles qu'on réservent aux victimes, à ceux qu'on a vaguement foulé au pied à un moment mais pour lequel on a un vague regret compassé et un vague mouvement... [Lire la suite]