26 janvier 2012

Voeux pieux

Dans ses habituels voeux à la Culture, les derniers de ce mandat, le Président de la République a choisi Marseille pour continuer sa campagne faire le boulot qui devrait revenir logiquement à un ministre de la Culture, manifestement consigné au rôle de porteur de gerbe pour artistes morts... Cela, on l'avait prédit dès son arrivée ; on s'imagine ministre romantique et l'on finit nécrologue-en-chef comme le dernier échotier des bas-fonds de France-Dimanche. Laissons-le de côté. Ses voeux à lui, quelques jours avant, avait l'odeur d'un... [Lire la suite]

17 janvier 2012

Frank Zappa & The Mothers Of Invention - Carnegie Hall

S'il y a bien, parmi mon panthéon personnel UN musicien qui compte plus que les autres, il s'agit de Frank Zappa, qui tangente à peu près tout ce que j'écoute depuis plus de vingt ans. Je l'ai déjà raconté ici, Hot Rats a été le premier disque de Zappa à m'être passé entre les oreilles pour une cristallisation absolue. Quand Zappa est mort, j'avais 19 ans ; autant dire que je ne l'ai jamais vu sur scène. Quand je lis cet article de l'ami JJ Birgé ou entend des témoignages de potes à peine plus âgés qui me raconte Zappa sur une grande... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 janvier 2012

Kodaly et les nationalistes hongrois

Ce qui arrive en Hongrie aujourd'hui n'est pas seulement un épiphénomène de la crise financière orchestrée pour pressuriser le chaland et faire galoper la spéculation. Ce n'est pas le mauvais vaudeville syldave décrit par quelques commentateurs aussi visionnaire qu'un Jean-Marc Sylvestre Borgne devant la Banque Alimentaire. C'est un laboratoire très inquiétant de ce qui se trame en Europe entre une classe prête à tout pour garder ses privilèges et des populistes éructants qui dictent des actes faisandés, comme pour prendre leur... [Lire la suite]
21 décembre 2011

Kouyaté / Neerman - Skycrapers & Deities

Après un premier album inspiré des traditions mandingues, le vibraphoniste David Neerman, que l’on a pu voir dans l’ineffable United Color of Sodom ou dans Slang, et le balafoniste Lansiné Kouyaté, compagnon de route de Manou Dibango, Oumou Sangaré, Mamani Keita ou Jean-Jacques Avenel (pour le très beau disque Waraba, en 2004) ont enregistré il y a peu le disque Skycrapers & Deities sur le label No Format. Un disque qui s'empare d'une musique très moderne, influencée tant par l'électronique et notamment le dub que par l'éthio-jazz... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 décembre 2011

Björk - Biophilia

Björk occupe, dans la galaxie musicale qui a conduit à écrire régulièrement des chroniques dans ce blog une place à part. Une place à la fois lointaine et évidente, à l'instar de Frank Zappa, de Wyatt, et d'autres... Une place au centre ; un point de passage. L'image évidente d'une porosité assumée. J'étais dans les années 90 accroché à ce que faisait Björk comme une planche de fortune qui me faisait -enfin ?- m'immerger dans une musique en phase séculière avec "ce qui passe à la radio". Ils sont nombreux ceux que je connais qui sont... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 17:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 novembre 2011

Invendus

Comme je le disais dans un précédent billet, les bonnes résolutions sont de retour, et tant que la fatigue ne m'étreint pas trop, je vais essayer d'écrire le soir, plus tard. J'ai donc remis les lectures sur l'ouvrage, avec la ferme intention de ne pas les laisser à l'état de fulminances intimes et d'idées lumineuses qui rentrent au garage au premier coup de fil ou juste avant le bain de ma fille...C'est grâce à la lecture de l'indispensable @mediamus sur Twitter que j'ai découvert cet article de Musique Info Hebdo que je n'ai hélas... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 21:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26 juillet 2011

Jusqu'au trognon

La musique est parfois une constellation de cadavre dans lequel on pioche les feu-follets les plus vif-argent, une sorte de mythologie du musicien parti trop vite, de l’ange déchu qui s’est grillé les ailes, du génie terrassé...En allant plus loin, on dira que la vénération des morts, c’est l’histoire de la musique populaire depuis les Années Folles : Bix Beiderbecke, 28 ans, et sa pneumonie en 1931. Eric Dolphy, 36 ans et son diabète en 1964. Hendrix, 27 ans et son étouffement en 1970. Joplin, 27 ans et son OD. Tant d’autres... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 juin 2011

Défaite de la Musique

Oui, tous les ans...A l'heure où je vous parle, les rues sont encore calmes, dotés d'une sonorité normale composé de sirènes bi-tons et de portables délivrant un R'N'B métallique qui ne mérite même plus de se mixer. Les djembés se cachent derrière des hectolitres de bière bon marché, prêts à bondir. Dans les cafés, des tenanciers interlopes regardent en coin le tiroir-caisse en attendant que le discomobiliste en alternance rode en tong sa playlist de l'été. Non loin de là, entre un garage à louer et un magasin de prêt à porter rance,... [Lire la suite]
30 mai 2011

Photos de Concerts

Ca faisait longtemps que je ne vous l'avait pas signalé, mais pensez de temps en temps à aller jeter un coup d'oeil sur l'onglet "Spectacle" en bas à gauche de l'écran. En effet, je mets à peu près toutes les photos de concerts que je peux faire, même si je vous en abreuve largement au sein même des pages !Ainsi, vous pourrez découvrir dans les photos récentes : - Le Duo Dehors / Chevallier - le Festival Jazz à Part - Le filage de Suivez les Pointillés  
Posté par Franpi à 23:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 avril 2011

I'm lost in the Supermarket

Il est de bon ton, dans les cercles les plus officiels qui batissent les calendriers et les commémorations, de faire et défaire les jours et les mémoires. Il est souvent deux types de journées. D'abord celles qu'on réservent aux affidés fidèles, votants potentiels et compagnons qu'il faut flatter. Celles-ci se font dans les dorures des ors et les mabrures des mets.Et puis il y a celles qu'on réservent aux victimes, à ceux qu'on a vaguement foulé au pied à un moment mais pour lequel on a un vague regret compassé et un vague mouvement... [Lire la suite]