11 février 2017

Michel Edelin's Flute Fever Orchestra - Kalamania

C'est tout à la fois une personne rare, qui a traversé les décennies sans un dommage et un musicien aux collaborations étourdissantes et à l'aura intacte qui est à la proue de ce présent double-album. Lorsqu'on pense flûtiste de jazz, on pense avant tout à Dolphy. Dans les contemporains, bien entendu à Nicole Mitchell. Quand on pense flûtiste de jazz européen, on songe à Michel Edelin. Parmi les jeunes générations, à Sylvaine Hélary.Qu'on se rassure, dans ce double album Kalamania, joué par le bien nommé Flute Fever Ochestra et dirigé... [Lire la suite]

03 décembre 2016

Halvorson / Delbecq / Ho Bynum / Fujiwara - Illegal Crows

L'excitation qui a précédé l'écoute de Illegal Crowns tenait comme toujours au plaisir presque enfantin de voir se raccrocher les wagons. D'entendre des musiciens panthéonisés sur le présent clavier se retrouver ensemble. Non que ce fut étonnant : retrouver Benoît Delbecq avec les trois musiciens américains « braxtonniens » que sont Taylor Ho Bynum, Tomas Fujiwara et bien entendu Mary Halvorson est presque naturel, et propice à une certaine jubilation. Même si ce 18 mai 2014, soit quelques jours après le concert à Tours de Braxton, le... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
17 mars 2013

Didier Petit & Alexandre Pierrepont - Passages

Parmi les improvisateurs les plus intéressant et les plus intransigeant que l'on peut rencontrer, le violoncelliste Didier Petit a toujours eu une place à part. A la fois secret et ouvert sur le monde, disert et économe de ses apparitions... Qu'il soit en solitaire, comme avec ses six faces de violoncelle seul ou entouré comme ce fut le cas avec André Minvielle par exemple, ou avec Denis Colin chez nato, chacune de ses prises de parole est un moment d'une rare finesse. Un évènement.On avait laissé le violoncelliste à Minneapolis où il... [Lire la suite]
18 juillet 2009

Franck Médioni - Ascension, Tombeau de John Coltrane

Rendre hommage à John Coltrane sans en jouer une note mais en s'inspirant de cette "vibration première", de cette quête sans repos d'une musique de "l'infini intérieur" que Coltrane lançait aux étoiles est une gageure qu'il convenait de ne pas louper. Pari réussi.Entouré d'un quartet sans saxophone, encadré par l'incandescence de la contrebasse de Tchamitchian et la fougue de Sylvain Kassap aux clarinettes, c'est dans cette aventure que Franck Médioni s'est lancé en écrivant un long poème en hommage à Coltrane, dit... [Lire la suite]