Ca faisait bien 10 ans que je n'étais pas allé trainer mes guètres à la fête de l'Huma, et le souvenir que j'en avais était bien plus politique... Aujourd'hui, et de plus en plus, ça ressemble à la fête à Neu-Neu qui a le cul entre deux chaises : continue-t-on à faire de la politique, de l'agitation et un travail de masse, ou alors, parce qu'on a besoin de fric, on fait venir Razorlight, Luke et consorts attirants un palanquée d'une jeunesse apolitique ?

Grande question, je ne sais pas le le PC à la réponse, mais les pubs de plusieurs minutes pour Lagardère, groupe qui me fait penser à autre chose qu'une organisation en pointe sur la question de classe laissent pantois... Je pense que les militants ne s'y retrouve pas, et la différence entre le programme proposé sur les scène et l'ambiance baloche des stands fait vraiment bizarre à voir...

La fête a beau faire le plein, elle ne fait plus vraiment de démonstration de force. Et tant qu'à faire, quitte à ne faire que de la musique, autant que ce soit bien sonorisé, et ce ne fut pas le cas... Malgré une prog vraiment sympa. Et je plains la pauvre Mademoiselle K, qui malgré sa puissance et sa hargne habituelle n'a pas pu s'exprimer comme elle le souhaitait, entre sono métallique, larsens et les watts de l'insuportable rengaine de Véronique Samson sur le manège d'à côté...

04_Mademoiselle_K_3