Puisqu'il faut, selon des contingences sociales induites être heureux d'être content à date fixe avec des cotillons et différents objets drolatique, je vais, comme souvent, et même au delà des dates convenues, et plus souvent qu'à son tour fêter la fin de cette chienne de 2007 pour partir sur une 2008 vigilante.
Entre deux whisky très tourbés souhaitez moi des concerts, des escapades comme celle du japon en avril et des surprises de tous ordres. Je ferai la même chose.
Et surtout, surtout, pourvu qu'il y ai plein de chat sur les calendriers.

02_calendrier_chat