Laure Donnat est une vocaliste de jazz du sud de la France, près des calanques de Marseille, qui est décidément à suivre, et c'est avec plaisir, après l'album "Le Temps d'agir" de retrouver son quintet, LD5, dans un nouvel album "straight ahead", titre on ne peut plus clair sur la musique offerte, large palette de groove, de soul et d'inventivité, une Laure Donnat dont la voix élastique et charmeuse est servi par quatre musiciens dont on imagine aisément la puissance de feu en live...
Lilian Bencini à la contrebasse et Frédéric Pasqua à la batterie tiennent la maison pendant que l'excellent Gilles Grivola, au baryton frondeur et Jean-Luc Granier à la guitare tissent des atmosphères entre jazz contemporain, Soul Cabossée et chansons fiévreuses et communicatives, entre poésie éthérées et radicalité naïve, attachante et belle...
C'est rare qu'on parle de jazz Vocal dans ces pages, mais lorsque un album s'éloigne de la performance pour mieux montrer de l'empathie et des tripes, il convient de le défendre.  Laure Donnat, on avait pu la découvrir dans "Witches", l'album de Guillaume Séguron sorti à l'AMJI en 2003 et symbole d'un jazz ouvert et créateur ;  il était facile de se rendre compte d'un talent intransigeant et gavé d'idée, qu'elle met, dans toutes ces facettes à demeure dans ce disque.
Accompagnée de ses musiciens, elle passe d'une chanson à l'autre à un univers construit, parfois doux et sucré, parfois acide et intransigeant mais qui révèle une vraie personnalité et une constance musicale. On est dans une atmosphère et une musique personnelle, radicale et sensuel.
Parmi les 10 morceaux, c'est certainement "Le Vampire", par son groove infectieux, son ouverture au Baryton et par cette voix rock et rauque de Laure qui remporte la palme de ce disque autoproduit
Une vraie réussite.
Et une photo qui n'a strictement rien à voir.

04_Mus_e_du_mur