Dernier coup de coeur de l'année, l'album 1:1 de Rocking Chair, la formation de la trompettiste Airelle Besson, que nous avons pu apprécier dans le Gros Cube d'Alban Darche notamment est un modèle de jazz contemporain bien dans son époque et qui fait valser les étiquettes. J'ai eu le plaisir de le chroniquer sur Citizen Jazz, et c'est un disque qui ouvre avec appétit l'année 2011 à venir...
"A mesure que l’on avance dans l’album, les trouvailles de production comme la cohésion du sextet forment une masse sonore à la fois dense et subtile sur laquelle les solistes sculptent avec enthousiasme un propos qui aime s’attacher à tous les détails et fonde sa musique dans la finesse de l’ouvrage. Aucun parti-pris n’est superfétatoire. Tous, du plus discret écho aux traitements sonores abstraits de Gilles Olivesi, servent un propos, une couleur, une ambiance ou une dynamique formant un ensemble homogène, jusque dans ses ruptures." La suite sur Citizen Jazz...

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

33_Garance