Il est un disque dont je ne vous parlerai pas ; c'est d'ailleurs ce que je m'apprête à faire.

Je vais mixer deux choses d'ailleurs, à la fois la présentation rapide de la Xmas Box d'Alban Darche, quatrième disque du saxophoniste nantais depuis le début de l'année et deuxième sortie du label Pépin et Plume et puis aussi, comme ce sont les 10 ans de la plateforme Canalblog qui m'héberge, un bref retour sur ce que ce blog m'a permis de faire, depuis bientôt six ans et demi qu'il existe. C'est rare quand je dis "je". Je hais le je dans les écrits et les chroniques en particulier.
Mais pour une fois, jouons le je.
Parlons rapidement du disque d'Alban et de son équipe pour deux raisons : la première, c'est que j'ai écrit l'accroche de l'album et je pense avoir résumé la question en quelques mots (c'est si rare) : « Par un procédé aussi mystérieux que celui qui transforme le blanc d’œuf en meringue, le jazz a toujours été associé à l’esprit de Noël. Que ce soit brillant ou sucré, Kitsch ou moqueur, la plupart des chants de Noël sont des standards en plus d’être des traditionnels. Voilà donc une musique connue de tous en surface qui intéresse Alban Darche en profondeur.
En grand amateur de Tim Burton, il s’est donc bâti son Étrange Noël à lui, et visite Christmas Town en compagnie de vieux complices, avec la ferme intention de refaire la déco intérieure sans toucher aux vieux murs. Une chose est sûre : à l’instar d’un bon vieux Jack Skellington, Noël ne sera plus pareil. »
Effectivement, ce disque de Noël ressemble à Alban Darche. Arrangements luxueux, contrepieds, humour... Mais en même temps une forme de tendresse, de respect profond pour la musique populaire qu'il s'ingénie à modifier, à étoffer en compagnie d'un orchestre qui ressemble à son Orphicube. La démarche est d'ailleurs très similaire dans l'esprit, même si la voix sublime de la soprano Anne Magouët ajoute cette magie de Noël qui constitue plus qu'un jeu avec les codes ou qu'un hommage à la tradition : un véritable disque à mettre sous le sapin. ce n'est pas cette version de "Petit papa noël" pleine de poésie qui viendra le contredire.
La seconde raison, c'est que j'ai eu la chance d'écrire pour cet album un conte de noël qui sera livré avec le disque, librement divagué de la musique que j'y entendais ; ce fut un plaisir à écrire, comme c'est une joie de me trouver aux côtés de ces musiciens que je défends pour certains depuis plus de 10 ans et de la remarquable photographe Annabelle Tiaffay (à qui on doit entre autres les belles photos de l'ONJ d'Yvinec)...
Ce qui nous ammène à ce blog. Depuis 2007, j'essaye d'offrir un contenu pas trop autocentré, et une cinquantaine de chronique de disques par ans. Ce blog m'a permis d'intégrer la fine équipe de Citizen Jazz, de faire d'autres rencontres formidables et de participer à de belles aventures comme celle-ci.
Que du positif !

Vous laisserez vous tenter par une vraie magie de noël ? La Xmas Box est disponible ici. Pour tout dire, c'est LE SEUL cadeau pas ringard que vous pourrez faire cette année !

Et une photo qui n'a strictement rien à voir... Est-ce bien sur ? C'est le village du Père Noël, tout de même !

48-Garance