S'il n'est pas dans mes habitudes de faire de l'anti-américanisme primaire, sachant que de Leonard Bernstein à Frank Zappa en passant par toutes les statues du commandeur du jazz, la musique que j'aime a largement mitonné par delà l'Atlantique, j'avoue que quand je lis cette histoire de punition par l'absorption de Beethoven, je reste éberlué par tant de cuistrerie. Pour un peu, ça me ferait penser à ça. C'est dire...
On a du mal à imaginer ce qui peut passer par la tête d'un juge ricain, tout bas-du-front qu'il puisse être pour condamner un kéké au volant de sa voiture entrain d'écouter de la musique, quoi qu'on en pense -encore, si cela avait été du reggae, du R'n'B, du Grand-corps-malade ou du 50cents, on pourrait comprendre l'usage d'objets contondants ou de goudron mêlé de plume, mais là, c'était du Hip-Hop !- pour condamner à écouter une autre musique, comme si c'était une punition, comme si un mec qui écoute du Hip-Hop ne pouvait pas gouter un peu de musique symphonique !
Ca en dit long sur la Culture, et sur la façon de l'appréhender. Sur la bêtise abyssale qui consiste à penser qu'il y a de la "grande" et de la "petite" musique qui se partagerait pourtant les mêmes partitions, sur le drame qui consiste à penser qu'on peut punir avec une œuvre, comme ces profs imbéciles qui en punition font recopier des vers d'Hugo...
C'est anecdotique, mais ça met en colère. Ne serait-ce que parce que ça fait penser aux visions conjuguées de Zappa et de Burgess
et pour finir, une photo qui n'a rien à voir... Quoique.

36_Gugg1