A la découverte des nouveautés récentes, je me suis dit qu'un petit Hat-Hut serait parfait pour entamer le weekend, un weekend qui me transportera jusqu'au vieux port marseillais... On a tout dit d'Hat-Hut et de son travail pour les musiques improvisées depuis des décennies. Parmi les dernières sorties du label aux pochettes classieuses, Taylor Ho Bynum, trompettiste et sideman de luxe pour Cecil Taylor ou Anthony Braxton tire son épingle du jeu avec un sextet consistant dans cet album "Asphalt Flowers Forking Past".
Taylor Ho Bynum est un New-Yorkais Pur sucre qui est l'auteur d'une musique exigeante et radicale qui a travaillé avec des maîtres de l'improvisation et d'une musique libre et fureteuse, lorgnant tantôt vers le jazz, tantôt vers la musique contemporaine sans se mettre de limites. En juin dernier, les tourangeaux ont ainsi pu le découvrir dans une création autour de la trompette dirigé par Jean Louis Cappozzo. Bynum en a acquis une liberté de ton et une volonté réelle de créer contre les conventions et les contingences, ne se limitant pas aux seuls cuivres, mais pouvant tout autant s'habiller d'électronique et de cordes, très important artefact dans sa musique.
Ce sextet sans basse a pour Bynum une résonnance particulière, car il se rapproche dans sa forme des orchestres de Free "traditionnels", avec Matt Bauder, remarquable au ténor et à la clarinette basse, son complice Thomas Fujiwara à la batterie, Jessica Pavone au violon alto et les deux guitaristes Mary Halvorson et Evan O'Reilly, se partageant chacun un canal stéréo ; une technique  qui marche toujours et qui donne toute sa puissance dans la première partie du morceau "whYeXpliCitieS"
"Asphalt Flowers Forking Past" est un disque poétique et urbain qui s'ouvre et se ferme sur deux solo de Bynum qui montre une virtuosité peu commune avec cette instrument parfois un peu "plat". Si l'album, très dense, est une réussite globale, on notera tout de même l'hommage appuyé et revendiqué à Braxton sur les 3 pièces du morceau "whYeXpliCitieS", le meilleur objectivement de l'album qui reprend cette construction Braxtonienne en forme de solo/Duo/Trio qui forme une écriture nouvelle du sextet. Un album remarquable !

Et une photo qui n'a strictement rien à voir...

06_Escalier