Les étrangers familiers restent le meilleur concert que j'ai vu l'année dernière, ce que j'ai eu l'occasion de dire à maintes reprises sur ce blog. On aura peut être l'occasion d'en recauser, mais le plaisir se retrouve tout autant sur le disque, dont la qualité d'enregistrement est à souligner.
C'est donc avec joie que j'ai chroniqué ce bel album sur Citizen Jazz...

"L’alchimie réalisée par la Campagnie des Musiques à Ouïr et ses invités autour des chansons de Georges Brassens fait partie des revisitations réussies de l’œuvre. Le batteur Denis Charolles y perpétue l’esprit libertaire inhérent aussi bien au taciturne Sétois qu’à la Campagnie." La suite sur Citizen Jazz...

07_Charolles_1