17 novembre 2017

Alexandra Grimal / Valentin Ceccaldi / Benjamin Duboc - Bambú

On a la certitude de tenir une oeuvre musicale hors du commun dans deux cas, très précis : lorsque vous adhérez totalement, absolument, sans réserve au propos qui vous parle aux tripes. A l'inverse, quand il y a un dérangement qui n'est pas une répulsion, mais une résistance, une élasticité, une volonté de ne pas se livre tout de suite, de se montrer rétive, revêche, complexe.C'est rare quand c'est un peu des deux, voire les deux en même temps : c'est à dire une fascination immédiate, mêlée d'une certaine jouissance lorsque tel ou tel... [Lire la suite]

12 décembre 2015

Les Meilleurs disques 2015

C'est désormais la tradition...C'est même devenu, paraît-il un exercice obligé, à l'heure dite. Après avoir déposé une première liste de 25 albums sur la page Facebook de Sun Ship, il a fallu soupeser, réécouter, trouver de la cohérence et laisser parler son coeur pour en sortir 10 albums. L'exercice est difficile, car l'année musicale est inversement proportionnelle à la qualité de 2015.Ce fut une année de merde. A tout point de vue.Musicalement, ce fut une année brillante, avec des confirmations, comme Mary Halvorson ou Andreas... [Lire la suite]
18 octobre 2015

Ceccaldi/Grimal/Gélugne/Satche - Petite Moutarde

L'atmosphère du Tricollectif, l'un des collectif français les plus structuré du moment, est propre à ses musiciens ; on le reconnaîtrait entre mille, de Marcel et Solange à Walabix, en passant par le trio de Théo Ceccaldi. On aurait tort de penser que celui-ci ne tient que sur les archets confondus des frères Ceccaldi ; de Florian Satche, batteur de Marcel et Solange et du présent album à Roberto Negro, les expressions sont pourtant frères, ou pour le moins cohérentes.Il ne faut jamais utiliser le mot surréaliste à mauvais escient, au... [Lire la suite]
24 mars 2015

Alexandra Grimal & Benjamin Duboc - Le retour d'Ulysse

Lorsqu'on est face à une musicienne comme Alexandra Grimal, qui porte un intérêt prédominant à la géographie intime et au climat de sa musique, qu'elle soit celle d'un ensemble aux intéractions multiples comme ses dragons, où au bonheur d'un pas de deux improvisé, on ne peut que prêter attention à ce qui entoure chacun de ses disques. Après le vent chaud et subtil exploré en compagnie du pianiste Giovanni Di Domenico, voici que la saxophoniste rencontre le contrebassiste Benjamin Duboc dans un Retour d'Ulysse qui fleure le voyage.Ou... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 décembre 2014

Les meilleurs disques 2014

C'est désormais la tradition...J'avais laissé 25 disques sur la page Facebook du site, que je considére comme les plus importants qui me sont passé entre les oreilles parmi les près de 250 écoutés cette année... Nous avons eu plusieurs débats l'année passée, avec des musiciens sur l'opportunité de ces listes et l'injustice, sans doute que génère la tyrannie du choix. C'est vrai qu'il y a des crêve-coeur, et des choix à la subjectivité évidente...Mais ce n'est pas un choix "commercial", c'est un exercice de mémoire et de sensations sur... [Lire la suite]
02 novembre 2014

Giovanni Di Domenico / Alexandra Grimal - Chergui

Le vent est l'allié de la saxophoniste Alexandra Grimal.La nature, d'une manière globale, qui irrigue sa musique du silence de l'Infiniment grand quand il s'agit d'Andromeda jusqu'aux radiations du soleil dardant lorsqu'elle avait réuni son quartet Dragons pour enregistrer Heliopolis. Mais le vent a sa propre existence, sa propre musique. Celle du saxophone, bien sur, l'outil central, mais aussi celle du vent en tant que manifestation propre.Le vent et son côté insaisissable et pourtant physiquement actif. Son attitude inéluctable et... [Lire la suite]

12 décembre 2013

Les meilleurs disques 2013

C'est désormais la tradition...J'avais laissé 20 disques que je considère comme les plus importants dans les musiques dont nous parlons ici en 2012 sur la page Facebook de ce blog la semaine dernière. Nous sommes le 12 décembre, et c'est le jour consacré pour livrer un liste des 10 albums indispensables pour l'année 2013. Rappelons qu'ils ne sont pas dans "l'ordre".J'aurai chroniqué 160 disques cette année, écouté sans doute le double. C'est à la fois beaucoup, et au regard d'une production de disque inversement proportionnelle... [Lire la suite]
05 octobre 2013

You Had Me At Hello - With Ab Baars, Michael Moore & Oliver Lake

Jour après jour, la saxophoniste Alexandra Grimal s'impose comme l'une des meilleures solistes de sa génération. L'avenir le dira, mais il se pourrait bien que cette génération ne lui suffise pas et qu'elle domine de plusieurs têtes quelques générations alentours. On aura très vite l'occasion de s'en apercevoir dans le nouvel Orchestre National de Jazz d'Olivier Benoit dont la perspective nous fait hésiter entre sautillement guilleret et impatience contenue.Ces considérations élogieuses passées, où il faut bien se mettre dans la tête... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 juin 2013

Dragons - Heliopolis

Certains disques sont des voyages ; certains musiciens sont des voyageurs. Plus certainement des nomades, de ceux qui cherchent l'herbe la plus verte en la trouvant partout au monde, où ailleurs est à côté d'ici, ou à l'autre bout de l'univers. Alexandra Grimal est de ceux-là. Depuis plusieurs années, elle a su imposer sa patte, son univers, son timbre divinement souple et soyeux qui en fait l'une des solistes les plus intéressante du moment. Personne ne s'y trompe d'ailleurs : de chaque côté de l'Atlantique, se fichant des carcans... [Lire la suite]
16 juin 2012

Alexandra Grimal - Andromeda

La saxophoniste Française Alexandra Grimal a toujours, par sa maturité et l'affirmation de son univers, compté parmi les improvisateurs les plus important de la jeune génération et fut très vite reconnue par ses pairs, de chaque côté de l'Atlantique. Une musicienne remarquable, dont nous avions parlé récemment. Chaque disque auquel elle participe est salué à juste titre, autant par sa beauté formelle et la force de ses propositions que par le choix de ses rencontres, d'Isabelle Olivier dans son récent Dodecasongs à son fameux "Owl's... [Lire la suite]