27 août 2019

Julien Desprez & Mette Rasmussen - The Hatch

The Hatch, la trappe. On ne saurait mieux dire. Mette Rasmussen et Julien Desprez on le sens de la formule et elle est comme leur musique : sèche, brute, précise, directe.La rencontre a lieu en 2016, au Music Unit de Montreuil, ce n'est pas la première, et quand bien même, il n'y aurait pas de round d'observation, la guitare et l'alto parle le même langage, celui des bribes et des rapports de force, des mots brefs et des attaques pointues. Tranchantes, effilées : "Clay on Your Skin" : la danoise commence par introduire des bribes... [Lire la suite]

23 août 2019

Romano Pratesi - Frizione

C'est la jolie surprise de l'été, même s'il n'y en a eu plusieurs. Prenons ici surprise dans l'acception "découverte". Sacrée découverte que ce leader italien saxophoniste et clarinettiste, Romano Pratesi, dont il faut chercher loin pour trouver trace de ce côté du col de Montgenêvre. On note un duo avec Dave Liebman assez récent, un autre disque avec Liebman qui joue décidément avec beaucoup de gens, et puis c'est tout.Le garçon n'est pas vieux, mais il sait s'entourer et manier avec une certaine dextérité deux approches assez... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 juillet 2019

Oliva / Rainey / Boisseau - Orbit

Mélanger deux des plus belles esthétiques du jazz français, voici l'une des gageures de ce bel album sorti chez Yolk comme une évidence. Il aurait pu être sur le label de La Buissonne, ou dans de nombreuses autres maisons de qualité, puisque ce disque enregistré chez Gerard de Haro, sur le piano qu'affectionne tant Stéphan Oliva aurait pu fédérer de nombreux acteurs de nos musiques de ces dernières années (on pense notamment à Sans Bruit).Mais c'est Yolk.La présence de Sébastien Boisseau n'y est certainement pas étrangère, et son jeu,... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
27 juin 2019

Michaël Attias - Echos la nuit

On connaît ici Michael Attias par sa sensibilité.Un son suave, à la limite de la rocaille mais toujours rempli de douceur, un peu comme une pierre roulée par les galets. On le connaît aussi parce qu'il a vécu longtemps en France et y garde quelques attaches : on l'a notamment entendu avec le quartet Mûjo de l'ami Jean-Brice Godet.A l'international, puisque désormais Attias vit à New-York, on l'a entendu souvent avec Tony Malaby mais aussi de loin en loin avec Braxton dont il fut l'étudiant à la Wesleyan ou de Tishawn Sorey ou John... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mai 2019

Claude Tchamitchian - In Spirit

Ce solo est fort de symbole. Il en est souvent des soli, qui sondent les tréfonds de l'âme, mais celui-ci est particulièrement riche en signifiant.Claude Tchamitchian seul à la contrebasse. L'image semble familière, c'est déjà la troisième fois qu'un disque paraît avec le musicien seul, une somme pour un artiste qui se met souvent au service des autres, voix particulièrement remarqué auprès d'Andy Emler ou plus récemment de Naïssam Jalal, tous les deux remerciés dans les belles notes de pochettes de ce luxueux album paru sur le label... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 mai 2019

Théo Ceccaldi & Roberto Negro - Montevago

Le duo entre Roberto Negro et Théo Ceccaldi est davantage qu'une évidence. C'est une réalité construite dans le temps, entre euphorie et patience, entre exubérance revendiquée et élégance cintrée. Dans l'imagerie de ce duo, il y a l'Italie : celle de La Scala, dont on croit voir revenir le célèbre taffetas dans « Il était une fois deux fois trois fois », qui convoque tout une sorte de réminiscences du la musique écrite occidentale du XXe siècle. Et désormais celle de Montevago, ville sicilienne, un peu plus remuante, excessive et... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 mars 2019

Roberto Negro - Kings and Bastards

Si les soli, et a fortiori les soli de piano, référentiels en diable, révèlent vraiment les personnalités des auteurs, Roberto Negro est un être élégant et facétieux qui derrière ses multiples tours et effets de manches, private jokes et références conservent une âme inquiète et poétique, qui s'émeut ou fond aisément et qui reste sans cesse aux aguets.Ca tombe bien, intrinsèquement c'est ce qu'il est ; ou ce qu'il laisse voir, ce qui serait encore plus complexe et fascinant. On ne va pas reprocher à Roberto Negro de savoir raconter... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mars 2019

Naïssam Jalal - Quest of Invisible

Elle nous avait caché ça. C'est le premier réflexe que nous avons en ouvrant le luxueux nouvel album de Naïssam Jalal et que le piano de Leonardo Montana s'égraine, doucement, détaché de toute sorte de lien terrestre, à peine retenu par les cordes qui claquent de la contrebasse de Claude Tchamitchian pendant que Naïssam cherche à s'envoler, à prendre du champs dans le magnifique "Al Leil", d'une douceur sans pareil.Lorsqu'elle trouve la brèche, c'est une musique chargée de ses années passées au Moyen-Orient qui s'échappent, mais qui... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 février 2019

Ingrid Laubrock - Contemporary Chaos Practices

C'est peut être tout simplement le disque que l'on rêvait d'entendre. La saxophoniste allemande Ingrid Laubrock, installée depuis tant d'année à New-York qui se lance dans la musique orchestrale, contemporaine, avec une trentaine de pièces et quatre solistes, un quartet où elle côtoie des fidèles : Mary Halvorson, Kris Davis et Nate Wooley.On percevait celà. Comment faire autrement. On l'entendait dans Ubatuba où la masse était l'ingrédient prégnant. On l'entendait dans Serpentines qui montrait tout en souplesse que le mouvement, la... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2019

Cécile Cappozzo - Sub Rosa

Bon sang ne saurait mentir, dit-on. Lorsqu'on voit certaines dynasties politique ou culturelles, on peut être en proie au doute, mais celui-ci ne concerne pas la famille Cappozzo. Ici le sang est neuf, gonflé par les nutriments du jazz et des musiques improvisées, et a la couleur rouge vermillon des meilleurs crus du Val de Loire. Après tout, c'est autour de Tours que ces musiciens gravitent.Bienvenue dans Sub Rosa, premier album de Cécile Cappozzo en trio, que son père Jean-Luc rejoint sur le morceau titre dans une célébration du... [Lire la suite]
Posté par Franpi à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,